Enfin une excellente nouvelle : un deuxième patient à Londres, atteint du Vih, est considéré comme « guéri ». Les médecins ont utilisé une greffe de cellules souche, comme pour le patient de Berlin, il y a dix ans.

Selon les résultats publiés dans le très sérieux journal The Lancet, des médecins ont réussi à guérir du Vih, un deuxième patient à Londres, dix ans après la première guérison confirmée, qui a eu lieu à Berlin.

Considéré comme étant en rémission

Ce patient de Londres, diagnostiqué séropositif en 2003 a donc subi un traitement à base de cellules souches, de donneurs porteurs d’une mutation génétique rare qui empêche le Vih de s’implanter, le Ccr5. Le professeur Ravindra Gupta, de l’université de Cambridge, a annoncé qu’il était « considéré comme guéri ». Il devient donc le deuxième patient au monde à se remettre du Vih.

Mais les médecins appellent à la prudence, car pour l’instant, on parle seulement de rémission et non de guérison. Pour autant, tous les malades du sida, ne pourront bénéficier de ce traitement très lourd et risqué. Les antirétroviraux restent encore la meilleure façon de contrôler la maladie.

Près de 38 millions de personnes vivent avec le Vih dans le monde.