Dans la continuité des mesures annoncées par le président de la République, en lien constant avec le ministère des Solidarités et de la Santé et les établissements mutualistes, la Mutualité française, premier réseau sanitaire et social à but non lucratif de France, s’engage pour faire face à la crise sanitaire que traverse le pays. Sa priorité est aujourd’hui de tout mettre en œuvre pour protéger les publics les plus vulnérables et leurs familles.

Thierry Beaudet, président de la Mutualité française, affirme : 

« Les adhérents, salariés et professionnels de santé mutualistes sont et seront présents dans cette période, fidèles aux valeurs de solidarité et de fraternité de notre mouvement. Tous les soignants mutualistes sont mobilisés sur le terrain pour faire face à cette crise exceptionnelle. »

Il ajoute : « Forts de notre expérience et nos convictions, nous sommes prêts à répondre à l’appel du président de la République. J’appelle les salariés et les militants à être des acteurs de la solidarité et de l’entraide du quotidien. Prendre soin de son entourage, comme faire les courses d’un voisin fragile ou isolé, est une action concrète que j’encourage. »

Protéger les plus vulnérables en priorité

La Mutualité française accompagne ses 2 800 établissements et services de soins et en particulier les structures et services accueillant des personnes âgées, et des personnes en situation de handicap, afin de les aider dans la gestion de l’épidémie et les informer sur les recommandations, informations et conduites à tenir.

Elle a réuni, dès le début de cette crise sanitaire, les représentants gestionnaires des 221 Ehpad mutualistes afin de disposer d’une vision précise de la situation dans les différentes régions. Ce groupe de contact permet aux établissements et services mutualistes accueillant des personnes âgées et des personnes en situation de handicap d’échanger afin de gérer au mieux cette situation de crise sanitaire et passer en niveau 3.

Concernant les établissements d’accueil du jeune enfant, la Mutualité française est en relation avec la Caisse nationale d’allocations familiales et le ministère afin de gérer avec les gestionnaires de ces structures la fermeture jusqu’à nouvel ordre annoncée par le président de la République.

La Mutualité a également mis en place un dispositif spécifique pour les mutuelles, qui emploient 75 000 personnes (équivalent temps plein) et reçoivent du public dans leurs agences, et les unions régionales, afin de partager les actions mises en œuvre et les recommandations destinées aux adhérents et aux salariés. L’ensemble du mouvement mutualiste s’engage et se mobilise pour affronter cette situation sans précédent.

La Mutualité française est également particulièrement attentive à ce que les professionnels de santé travaillant dans ses 2 800 établissements et services de soins disposent des moyens nécessaires pour exercer dans les meilleures conditions, et en toute sécurité, leur métier.

Dans ce contexte de pénurie de masques, elle appelle à une vigilance particulièrement forte pour qu’un approvisionnement régulier soit assuré.