Une articulation est faite pour s’en servir ! Voici quelques mouvements à réaliser régulièrement et lentement, dans toute l’amplitude qu’offre l’articulation.

Les épaules, les cervicales et le haut de la colonne vertébrale concentrent de nombreuses tensions.

Pour s’en libérer, poser d’abord la main gauche sur l’épaule droite. Replier le bras droit. Puis, avec le coude, dessiner dans l’espace les différentes lettres de l’alphabet. Sentir dans la main posée sur l’épaule le travail de l’articulation mobilisée doucement et largement. Répéter l’exercice en inversant main droite sur épaule gauche. Cet exercice peut être combiné avec un travail d’étirement des muscles et de respiration.

S’allonger sur le dos, bras en croix, genoux repliés pour éviter de creuser le dos. Inspirer profondément. Souffler en allongeant le bras gauche dans le prolongement de l’épaule le plus loin possible. Relâcher, inspirer. Recommencer de l’autre côté. Plus l’expiration est lente, profonde et longue, plus le muscle se relâche. La zone du bassin est la deuxième zone de tensions.

Celles-ci se traduisent souvent par des rétractions de l’ischio-jambier (muscle situé à l’arrière de la cuisse), qui entraînent un positionnement du bassin vers l’arrière. Pour redonner aux hanches leur souplesse, s’allonger sur le dos, puis prendre un genou replié dans la main et faire travailler lentement l’articulation dans tous les sens (comme dans la figure 1 avec l’épaule). En cas de douleur au dos, replier également l’autre genou sur la poitrine. Puis changer de jambe.

Enfin, la colonne vertébrale, autre point clé. Pour l’assouplir, privilégier trois principes : respecter les courbures vertébrales sans chercher à les gommer ; soulager la colonne vertébrale en pensant à replacer son poids au-dessus de son bassin ; s’étirer et s’allonger dans le sens de la hauteur.