L’hiver n’est pas terminé mais les pollens sont déjà de retour. Dans l’Est de l’Hexagone, trois départements sont placés en vigilance rouge à cause du pollen d’aulne. Sur le pourtour méditerranéen, quatre autres sont en vigilance rouge à cause du pollen de cyprès.

En France, une personne sur quatre souffre d’allergie respiratoire ; dans 50 % des cas, les pollens sont en cause. En principe, c’est au printemps que les choses commencent à se gâter pour les allergiques. Mais cette année, avec un hiver doux, la végétation a de l’avance et les pollens sont bien présents.

Des températures douces

On a relevé en décembre et janvier un excédent de température de deux degrés. En Février : trois. On a même noté : 28,3° à Oloron-Ste-Marie (Pyrénées-Atlantique).

Conséquence du réchauffement climatique, les quantités de pollens augmentent et la tendance risque de s’amplifier dans les années à venir.

Le réseau national de surveillance vient de placer sept départements en alerte rouge : le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, les Vosges, pour l’aulne et les Pyrénées-Orientales, l’Aude, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône pour le cyprès. Douze autres sont en alerte orange aux allergies.

Les bons gestes

Dès les premiers symptômes, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant.

– Rincez-vous les cheveux le soir, car les pollens s’y déposent en grand nombre.

– Favorisez l’ouverture des fenêtres avant le lever et après le coucher du soleil, car l’émission des pollens dans l’air débute dès le lever du soleil.

– Evitez l’exposition aux autres substances irritantes ou allergisantes en air intérieur (tabac, produits d’entretien, parfumsd’intérieur, encens, etc.)

– Evitez les activités qui entraînent une surexposition aux pollens (entretien du jardin, activités sportives).

– Privilégiez la fin de journée pour ces activités et, si possible, portez des lunettes de protection et un masque.

– En cas de déplacement en voiture, gardez les vitres fermées.