L’épidémie de la Covid-19 a touché en priorité les personnes âgées de plus de 65 ans. D’après une enquête de Santé publique France, publiée le 22 juillet, 9 personnes sur 10 décédées avaient plus de 65 ans.

Les services de réanimation l’avaient déjà signalé pendant le pic épidémique de la Covid-19, les plus de 65 ans ayant des comorbidités (diabète, obésité, maladies cardiovsculaires…) ont été les plus les touchés, surtout dans les formes graves.

Pic de mortalité fin mars, début avril

D’après l’étude de Santé publique France, l’excès de mortalité durant cette période se situe entre 25 000 et 30 000 décès. 

La surmortalité toutes causes confondues au niveau national a progressé à partir de la semaine du 9 au 15 mars (+7 % par rapport à la mortalité attendue) et a atteint un pic la semaine du 30 mars au 5 avril (+60 %), avant de diminuer progressivement pour revenir dans les marges de fluctuation habituelle à partir du 27 avril.

Ile-de-France et Grand-Est : régions les plus touchées

Les régions les plus touchées sont l’Ile-de-France (+64 %) et le Grand Est (+37 %), en particulier dans les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle. Les régions Auvergne-Rhône-Alpes, Bourgogne-Franche-Comté et les Hauts-de-France ont également un « excès de décès majeur » (entre +15 % et +20 % par rapport à la mortalité attendue).

Profil des patients décédés

Pour 93% les patients décédés, étaient âgées de 65 ans et plus ayant des pathologies comme l’hypertension artérielle (16,4 % tous âges confondus), la cardiopathie (11 %), les troubles du rythme cardiaque (9,3 %), les pathologies respiratoires (8,4 %), le diabète (10,7 %), l’obésité (4 % tous âges confondus mais 20 % pour les moins de 40 ans et 13,4 % pour les 40-59 ans), les pathologies neurodégénératives (19,1 % tous âges confondus mais 25,4 % pour les plus de 80 ans).