Le variant Delta poursuit sa progression en France. Nous sommes désormais dans la quatrième vague. Mais, si la vaccination se poursuit à un bon rythme, les services hospitaliers ne devraient pas être sous tension, d’après un des scénarios de l’Inserm*.

Des chercheurs du laboratoire EPIcx de l’Inserm ont élaboré plusieurs hypothèses pour cet été, dans un contexte de forte circulation du variant Delta. L’une, extrême serait l’arrêt total de la vaccination, ce qui est peu probable, d’après les estimations. La deuxième repose sur la tendance actuelle, où le nombre de personnes vaccinées baisse de semaine en semaine. La troisième envisage un nombre de doses constant pour chaque classe d’âge, et la dernière – la plus optimiste -, les voit augmenter constamment pendant la saison estivale. Dans les deux derniers cas, les hospitalisations ne devraient pas être sous tension, pensent les chercheurs.

Circulation du virus

Ces différents scénarios reposent aussi sur le taux de contagiosité et la circulation du virus. D’après l’Inserm, « En prenant un taux de reproduction (R0) similaire à l’été dernier de 1,3 ou l’hypothèse d’un variant Delta 60% plus transmissible, les admissions hospitalières ne franchiront pas, d’après leurs modèles, le seuil de 2000 nouveaux patients par semaine quel que soit le scénario vaccinal envisagé ».
Pour assister à une augmentation importante des hospitalisations au cours de l’été, il faudrait que le R0 passe à 1,5 et que la vaccination stagne ou diminue.

En revanche, si le variant Delta est 120% plus transmissible, une progression rapide de l’épidémie est à craindre pour un R0 de 1,3 et ne pourrait être contrôlée qu’après plusieurs semaines si la vaccination progresse rapidement.
L’hypothèse la plus pessimiste serait un R0 de 1,5 et un variant Delta 120% plus transmissible. Dans ce cas, le système sanitaire serait à nouveau sous tension.

A savoir : 200 millions d’Européens se sont fait vaccinées complètement, c’est-à-dire : 54,7% d’adultes. (chiffres UE, Juillet 2021).

* Institut national de la santé et de la recherche médicale