Bien manger, une question d'équilibre

La viande, le gluten, le sucre, le gras… seraient mauvais pour la santé. Les messages sur l’alimentation sont souvent alarmistes ou contradictoires et nous font perdre le sens commun. Et sibien manger était une question d’équilibre et aussi… de plaisir ? Manger, un facteur de risques ? La nourriture industrielleMaladies cardio-vasculaires, obésité, diabète, la malbouffe est un fléau pour la santé. Fromages bourrés d’additifs, miel frelaté, piment broyés aux crottes de rat, thé aux pesticides, lentilles assaisonnées à l’huile de moteur, aluminium dans certains plats… Christophe Brusset, ancien trader dans l’industrie alimentaire, dénonce, dans son livre Vous êtes fous d’avaler ça ![fn]Ed. Flammarion, 2015, 19 euros. [/fn], ces pratiques qui donnent la nausée. De son côté, après le scandale des lasagnes à la viande de cheval en 2013, l’association de consommateurs Ufc-Que Choisir a scruté les étiquettes de 244produits transformés de 20 marques. Le constat est accablant.Au total, 54% des produits font l’impasse sur l’origine de la viande. Ainsi on ne saurait pas vraiment si les nuggets de poulet contiennent bien du poulet ou d’autre viandes… Le mieux est de bien lire les étiquettes. La liste doit être courte et claire. En effet, plus la liste est longue, plus le produit est douteux. Aujourd’hui,certaines enseignes de la grande distribution s’engagent et jouent la carte du local, des produits « régionaux », du bio.  Et la réglementation avance. La France a voté la taxe soda en 2012 et l’a légèrement augmentée en 2016. Conséquence ? L’eau en bouteille ne s’est jamais aussi bien vendue. Le glutenLe « sans gluten » [fn]Cette protéine naturellement présente dans le blé, l’avoine, le seigle et l’orge donne à la pâte de l’élasticité et de la texture.[/fn] est à la mode. Les supermarchés proposent une multitudede produits, pains, biscuits, plats préparés, sauces… tous exempts de la protéine« assassine ». En fait, seulement «1% de la population est réellement intoléranteau gluten (ceux qui sou rent de la maladie coeliaque [fn] Maladie qui provoque une inflammation de la muqueuse intestinale.[/fn]), » rappelle le PrBruno Bonaz,gastro-entérologue au Chu de Grenoble. Pour les autres, inutile de se jeter sur les produitssans gluten. D’autant que ces derniers ne sont pas meilleurs pour la santé que les produitsclassiques. Car, à la place de la farine de blé, les fabricants emploient généralement desémulsifi ants et des épaississants, de la fécule et des amidons. On peut limiter le gluten sansl’exclure. Mais si vous souhaitez vraiment le supprimer, il est conseillé de consommerd’autres céréales, riz, maïs ou sarrasin. La viandeFaudrait-il bannir la viande ? Si l’on en croit la dernière étude du Centre international de recherche sur le cancer (Circ), parue en octobre 2015, « la consommation excessive de charcuterie mais aussi probablement celle de viande rouge augmentent les risques de cancer du côlon ». Pourtant, les Français en consomment moins depuis une vingtaine d’années: en moyenne 370g par semaine (pour les adultes) et 270g de charcuterie. Mais l’Agence nationale de sécurité sanitaire recommande de ne pas dépasser les 500g en tout par semaine, par portion

...

Ce contenu est réservé aux abonnés ou aux adhérents de la mutuelle.
Vous pouvez trouver le code d'accès dans l'édition papier de Viva Magazine, en bas de la page I du cahier central. Aperçu magazine


Veuillez vous identifier pour afficher l'article.

Connexion pour les abonnés ou les adhérents