En 2016, des changements interviennent dans notre quotidien pour protéger l’environnement et limiter le gaspillage. Au 1er juillet, les sacs en plastique à usage unique seront interdits.

N’oubliez pas le cabas !

A partir du 1er juillet 2016, la loi de transition énergétique prévoit la disparition des sacs en plastique à usage unique (les plus fragiles et difficiles à recycler), aux caisses des magasins. On vous proposera à la place des sacs en plastique réutilisables ou des sacs en papier, gratuits ou payants. Au 1er janvier 2017, l’interdiction des sacs plastique à usage unique sera étendue à tous les points de vente. En 2020, ce sera au tour de la vaisselle jetable en plastique d’être prohibée, sauf celle compatible avec un compostage domestique.

Les autres changements

Vive le vélo !

Les entreprises mettant à la disposition de leurs salariés une flotte de vélos pour les trajets domicile-travail peuvent désormais bénéficier d’une réduction d’impôt. Pour les salariés qui utilisent leur propre vélo, une indemnité kilométrique
est également prévue par la loi, mais sa mise en place reste facultative et soumise à une décision de l’employeur. Elle s’élève à 25 centimes par kilomètre, et les sommes ainsi perçues par le salarié sont exonérées d’impôt et de cotisations sociales dans la limite de 200 euros par an.

Le « doggy bag » recommandé

Depuis janvier 2016, vous pouvez demander à emporter vos restes du restaurant à la maison pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Mais attention, les restaurateurs ne sont pas obligés d’accepter. A l’échelle nationale, 12 % du gaspillage alimentaire provient des restaurants.