Les dernières données de l’assurance-maladie font état de 10 millions de patients, en affection de longue durée (Ald).

En 2014, 1,3 million de personnes ont nouvellement déclaré une affection de longue durée (Ald). Ce qui porte la croissance nette sur un an à 200 000 nouveaux cas. Total pour l’année 2014 : 9,86 millions. En 2015, on devrait atteindre les 10 millions.

Qu’est-ce que le dispositif des Ald ?

Le dispositif des Ald permet la prise en charge des patients ayant une maladie chronique (tumeurs malignes, diabète, maladies psychiatriques de longue durée, maladie coronaire, etc.),[fn]Responsables de 63 % des décès, les maladies chroniques sont la toute première cause de mortalité dans le monde.  Sur les 36 millions de personnes décédées de maladies chroniques en 2012, 29 % avaient moins de 60 ans et la moitié étaient des femmes.[/fn]comportant un traitement prolongé et une thérapeutique particulièrement coûteuse. Le patient bénéficie alors d’une prise en charge à 100 % (exonération du ticket modérateur) pour les soins en rapport avec son affection.

Il y a dix ans, l’assurance-maladie ne comptait que 6,56 millions de patients en Ald au régime général ; elle a donc enregistré un bond de 33 %.

Dans le détail, les Français sont majoritairement touchés par le diabète (4 % de la population, majoritairement des hommes) et les tumeurs malignes. Viennent ensuite les affections psychiatriques de longue durée ; les maladies coronariennes et l’insuffisance cardiaque.