Profitez des vacances, pour renouer avec un bon sommeil. Conseils et règles d’hygiène.

Le sommeil, comment ça marche ?

Notre sommeil est divisé en plusieurs stades. D’abord un sommeil léger, puis un sommeil lent, profond, durant lequel il est difficile de réveiller le dormeur. Au bout d’environ 90 minutes apparaît le sommeil paradoxal. Durant cette phase, l’activité cérébrale est intense, proche de celle de l’éveil. Paradoxalement (d’où le nom), le corps est inerte, avec une paralysie des muscles. C’est à ce moment-là que nous rêvons. Chaque cycle dure environ 90 minutes. Une nuit comporte de 4 à 6 cycles,
selon la durée du repos. Les premières heures sont riches en sommeil lent profond plus récupérateur, les suivantes voyant alterner sommeils léger et paradoxal.

Vive la sieste !

En France, la sieste a longtemps été un sujet tabou, alors qu’elle est valorisée au Japon, par exemple, ou en Espagne. Mais la tendance est en train de changer… Les spécialistes du sommeil le disent: une sieste d’une vingtaine de minutes après le déjeuner n’aurait que des bienfaits. Elle diminuerait le stress, serait bonne pour la digestion et le coeur et permettrait de limiter les accidents de la route et du travail. Mais attention aux siestes trop longues qui pourraient vous empêcher de trouver le sommeil le soir. Pour éviter de trop la prolonger, utilisez un réveil.

Bien dormir

Pour bénéficier d’un bon sommeil, il est nécessaire de respecter quelques règles.

• Eviter tous les excitants (café, thé, vitamine C, Coca-Cola,jus d’orange frais…).
• Ne pas faire de repas copieux ni abuser d’alcool au dîner.
• Après 19heures, éviter de pratiquer un sport ou des activités stimulantes, comme les jeux vidéos ou l’utilisation d’une tablette.
• Favoriser, à l’inverse, des activités relaxantes comme la lecture ou la musique.
• Un bain chaud, une tisane, un lait chaud, peuvent aider à cette détente.
• Dormir dans une chambre aérée, dont la température ambiante se situe entre 18 et 20 degrés.

Bon à savoir

On entend toujours dire que les heures de sommeil avant minuit comptent double, c’est vrai ? Eh bien non ! Il faut savoir que ce sont les premières heures de sommeil qui sont les plus importantes car plus récupératrices, mais avant ou après minuit… ça ne change rien.

A chacun son rythme

Un adulte dort entre 7 et 8heures par nuit, mais il s’agit d’une moyenne. Certains, après 5heures de sommeil, se réveillent en pleine forme, d’autres ont besoin d’une bonne dizaine d’heures pour se sentir reposés. Gros ou petit dormeur, « lève-tôt » ou « couche-tard », chacun d’entre nous possède sa propre horloge du sommeil située dans le cerveau. A savoir, les femmes se disent plus souvent du matin que les hommes… Spontanément, nous avons tous une heure d’endormissement
et de réveil qui nous est propre. Un rythme que l’on peut rarement respecter durant l’année, avec les contraintes liées
aux soirées, au travail et aux enfants. Profitez de l’été pour renouer avec vos besoins profonds et écouter
votre organisme : yeux qui se ferment, bâillements…

En voyage

Vous profitez de vos vacances pour effectuer un voyage au long cours ? Voici quelques conseils pour éviter le jet lag, décalage horaire. Les effets sont d’autant plus sévères que le vol se fait vers l’est. Vers l’ouest, vous allez dans le sens
où le soleil se couche, vous devez donc retarder votre horaire de coucher et de lever. Vers l’est, vous allez dans le sens du
soleil levant, vous devez donc avancer votre horaire de coucher et de lever.

Les maladies du sommeil

Si chacun d’entre nous dort plus ou moins bien, de nombreuses personnes connaissent de véritables troubles du sommeil, souvent liés au stress, à l’anxiété ou à la déprime. Ainsi l’insomnie chronique touche près de 20% de la population française. Elle est responsable en France d’une consommation excessive de somnifères. Dormir beaucoup ne veut pas
pour autant dire dormir bien. Les syndromes d’apnée du sommeil touchent 3 à 4% de la population et entraînent des somnolences diurnes très importantes. Ces problèmes nécessitent une consultation chez votre généraliste qui vous orientera, le cas échéant, vers un spécialiste de la médecine du sommeil.

Pour en savoir plus: www.reseau-morphee.fr