De nombreux médicaments contre le rhume, vendus sans ordonnance en pharmacie sont peu efficaces voire dangereux, d’après le dernier hors-série de 60 Millions de consommateurs.

Le hors-série du magazine 60 Millions de consommateurs met en garde contre l’éventail de produits pharmaceutiques (médicaments, compléments alimentaires), contre le rhume ou d’autres affections, vendus en pharmacie et sans ordonnance. Car, seuls 10% des médicaments et 20% des compléments alimentaires étudiés, sont conseillés par la revue.

Des effets secondaires graves

Ces médicaments, notamment pour soigner le rhume ou les affections respiratoires, le patient s’expose à des effets secondaires graves, mais surtout, ils ne sont pas efficaces.

Par exemple : la pseudoéphédrine, une substance que l’on trouve dans des médicaments destinés à soulager le rhume, qui peut entraîner des problèmes cardiovasculaires ou encore l’oxomémazine, utilisée contre la toux mais peut entraîner un risque de convulsions ou de somnolence. De plus, les additifs contenus dans les médicaments peuvent eux aussi s’avérer dangereux, comme l’antioxydant E320 que l’on trouve dans Maalox, possible cancérogène, ou encore le E218 dans Bronchokod sans sucre, un potentiel perturbateur endocrinien.

Quant aux compléments alimentaires, seuls deux sur dix en moyenne sont conseillés en raison des risques induits par leurs substances actives, comme pour les médicaments.

Aucun traitement contre le rhume n’est efficace

De son côté, l’Académie de pharmacie alerte sur le fait qu’aucun médicament contre le rhume n’a réellement fait preuve d’une grande efficacité. Et, surtout pas en automédication. Elle déconseille même l’usage des antibiotiques et des corticoïdes, qui sont encore souvent prescrits par les médecins et qui sont inadaptés.

Elle précise que « l’évolution naturelle du rhume est plus souvent favorable sans traitement et se guérit en moins de 15 jours. Seule l’aggravation des symptômes après le 5ème jour ou leur persistance au-delà du 10ème jour permet d’évoquer une complication ». Mais, ces complications « sont rares » conclu-t-elle.

60 Millions de consommateurs dans son dernier hors-série, a analysé 60 médicaments et 72 compléments alimentaires.