Ils sont en colère et le font savoir, les internes des hôpitaux ont décidé de faire une grève illimitée, à partir du 10 décembre, pour que l’on prenne enfin en compte leurs conditions de travail.

Les étudiants en médecine qui font leur internat à l’hôpital public, ont décidé de faire entendre leur voix. Ils revendiquent une revalorisation de leur rémunération de base, le doublement des indemnités de garde (119 euros) mais aussi le décompte horaire du temps de travail (assorti du paiement des heures supplémentaires), sans oublier le respect systématique du repos de sécurité. Car sans eux, disent-ils, l’hôpital ne pourrait fonctionner. L’intersyndicale des internes annonce 30 à 50% de grévistes.

« Bouge ton Chu »

Sur les réseaux sociaux, le mouvement prend de l’ampleur. Sous l’appellation  « Bouge ton CHU », les internes appellent à la grève le mardi 10 décembre mais aussi à un « Black Friday des internes » le vendredi 13, où les étudiants sont appelés à manifester dans la rue et à rencontrer les Français. Enfin, une « grande marche » est prévue à Paris le 17 décembre pour sauver l’hôpital public et l’internat.