Le carnet de santé numérique sera déployé sur l’ensemble du territoire français d’ici à deux ans. 

Le dossier médical partagé, carnet de santé numérique, sera déployé dans les deux prochaines années, a annoncé mardi le directeur général de la Caisse nationale d’assurance-maladie, Nicolas Revel, à l’occasion du 70e anniversaire de la Sécu.

« Il est fait pour permettre aux professionnels de santé, en ville et à l’hôpital, de partager une information utile et facilement accessible. » Il « doit être aussi l’occasion, pour nos assurés, de disposer d’un retour d’information selon des moyens simples », a expliqué Nicolas Revel.

Accompagné d’une application smartphone, le dossier médical partagé, « évidemment ultra-sécurisé », permettra aux assurés d’avoir des informations « sur leur santé, les médicaments qu’ils prennent, les professionnels qu’ils sont allés consulter, ce qui aujourd’hui n’est pas le cas », a-t-il détaillé. 

« D’autres pays l’ont fait avant nous », a-t-il souligné en citant l’exemple des Etats-Unis.

Annoncé il y a plus de dix ans, le dossier médical personnel, rebaptisé « partagé », avait été confié à l’Agence des systèmes d’information partagés de santé (Asip), mais son utilisation ne s’est jamais réellement développée, malgré de coûteux investissements.