Il y a 100 ans : la découverte de l’insuline

Schéma de la molécule d'insuline
Schéma de la molécule d'insuline

En 1921, les chercheurs canadiens Frederick Banting et Charles Best font l’une des plus grandes découvertes de l’histoire de la médecine : l’insuline. Une révolution dans le traitement du diabète.

Connaissez-vous l’histoire de Leonard Thomson ? Hiver 1921 : ce jeune Canadien de 14 ans ne pèse plus que 30 kilos et sa vie ne tient qu’à un fil. Son diabète a été diagnostiqué deux ans auparavant. Il entre en urgence à l’hôpital où les médecins ne lui donnent que quelques semaines à vivre. En ce début de XXe siècle, le diabète est encore une maladie mortelle. Mais le jeune homme va bénéficier d’une injection d’insuline qui va lui sauver la vie.

Un travail d’équipe

A l’origine de ce miracle : les travaux de deux chercheurs de l’université de Toronto (Canada), les docteurs Frederick Banting et Charles Best. Quelques mois plus tôt, avec le soutien du docteur John Macleod, ils sont parvenus à prélever, sur des pancréas de chiens, la substance mystérieuse qui joue un rôle primordial dans le diabète. Ils l’ont ensuite injectée à d’autres chiens, devenus diabétiques après avoir subi une pancréatectomie.

Eurêka ! Grâce à l’injection, ces derniers ont survécu. Mais le produit n’est pas encore assez pur et provoque des effets secondaires. C’est alors qu’entre en scène un jeune chimiste, James Collip. Sa mission ? Elaborer l’insuline la plus pure qui soit. Une fois la préparation obtenue, elle est aussitôt injectée, le 11 janvier 1922, au jeune Léonard agonisant. Sa glycémie chute mais l’insuline n’est pas encore suffisamment purifiée.

Grâce à Banting et Best, des millions de personnes ont été sauvées.

Il faudra attendre une deuxième piqûre pour que l’état de santé du jeune diabétique s’améliore. Dans les semaines suivantes, le produit lui est administré tous les jours. Il reprend du poids et de la force. Les chercheurs savent qu’ils sont à l’aube d’une grande ère pour les patients diabétiques et pour la médecine. Dès le mois de février 1922, six autres malades reçoivent l’extrait avec les mêmes bons résultats. Son nom est alors l’« isletin » et ce n’est qu’en avril 1922 que son appellation définitive, l’insuline, lui est donnée. Frederick Banting et John Macleod seront récompensés par le prix Nobel de médecine en 1923. Ils le partageront avec Best et Collip. Leur découverte a permis de sauver des millions de personnes à travers le monde.

L’INSULINE, C’EST QUOI ?

Sécrétée par le pancréas, l’insuline est une hormone qui régule le taux de glucose (sucre) dans le sang. Ce mécanisme naturel aide l’organisme à transformer immédiatement le glucose en énergie après un repas, ou à le stocker dans le foie et les muscles pour une utilisation ultérieure.