Le baromètre 2018 de France générosités témoigne d’une chute sans précédent des dons aux associations caritatives. 


France Générosités produit régulièrement des études pour mieux connaître l’étendue de la générosité en France : Qui sont les donateurs ? Combien donnent-ils ? A qui ? Quand ? Comment ?

2018 aura été une année de vaches maigres pour les associations caritatives avec une chute historique des dons. France Générosités note une baisse de 54 % des dons suite à la transformation de l’Isf en Ifi (soit 150 millions d’euros). Mais la modifictation de l’Isf n’est pas la seule raison de cette désaffection. 28 % des personnes imposables notent qu’elles vont modifier leurs dons suite au prélèvement à la source et 1 donateur retraité sur 5 a l’intention de réduire, cesser ou reporter ses dons, conséquence probable de l’augmentation de la Csg.

Qui sont les donateurs français ?

92 % des montants des dons sont faits par des donateurs fidèles. il s’agit plutôt de femmes, et 53 % des donateurs ont plus de 50 ans.

Combien donnent-ils ?

Le don privé représente 7,5 milliards de ressources annuelles dont 2,6 milliards de dons déclarés par les particuliers et 3 milliards d’euros du mécénat d’entreprises.

Quand?

40 % des dons sont faits sur le dernier trimestre de l’année dont la moitié sur le mois de décembre. 44 % des Français donnent au moins une fois par an.

A qui ?

Une diversité de causes suscite l’intérêt et la mobilisation des Français. Les causes les plus plébiscitées sont celles de proximité et elles restent assez stables d’une année à l’autre :

– l’aide et la protection de l’enfance est la première cause jugée prioritaire et est citée par 33 % des sondés (vs 35 % en 2017).

– la lutte contre l’exclusion et la pauvreté est plébiscitée par 29 % des français.

– l’aide aux personnes handicapées arrive pour la première fois en troisième position avec 29 % (vs 22 % en 2017).

– le soutien à la recherche médicale arrive juste derrière avec  27 % des Français (vs 26 % en 2017).

Et les jeunes ?

Les jeunes (moins de 35 ans) sont particulièrement attentifs à l’actualité et aux causes urgentistes tandis que les plus de 50 ans sont sensibles à la protection des plus faibles. La protection des animaux pour les jeunes donateurs est dans le top 3 des causes privilégiées, ce qui n’est pas le cas pour l’ensemble des donateurs. 30 % des jeunes ont répondu à un appel au don suite à un événement organisé par une association et seulement 13 % ont donné suite à un appel via les réseaux sociaux. 43 % des 18-35 ans seraient prêts à organiser une collecte en sollicitant leurs proches au moyen  des réseaux sociaux. 67 % des jeunes Français déclarent avoir fait un don à une association ou à une fondation et 24 % d’entre eux donnent plusieurs fois par an.