Navigation article

Environnement

La pollution est néfaste pour le cerveau des enfants

La pollution a un effet négatif sur le cerveau des enfants touchant en particulier la mémoire, l'apprentissage, les capacités linguistiques et motrices, d'après un rapport de l'Unicef.

La pollution est un véritable fléau et l'Unicef a décidé de tirer la sonnette d'alarme dans un rapport (en anglais) intitulé « Danger In The Air »​ . La pollution atmosphérique en particulier les particules fines, altère le cerveau des enfants dès le plus jeune âge. L’Asie est particulièrement touchée par la pollution atmosphérique. A Delhi, en Inde, les taux de particules sont 40 fois supérieurs aux recommandations de l'Organisaiton mondiale de la santé (Oms). Dans ce pays et en Chine, les bébés sont très exposés aux dangers de la pollution, souligne le rapport de l'Unicef.

Le cerveau des enfants malmené par la pollution

Problèmes neurologiques, baisse du Qi mais aussi des capacités de mémorisation, linguistiques et motrices, les résultats des enfants consignés dans l'étude de l'Unicef font froid dans le dos. En cause ? Les particules fines qui peuvent endommager la barrière hémato-encéphalique, la membrane qui protège le cerveau des substances toxiques.

On savait que la pollution atmosphérique augmentait le risque d'athme, de bronchite et d’autres maladies cardio-respiratoires « Mais un corpus croissant de recherches scientifiques indique un nouveau risque potentiel que pose la pollution de l’air pour les vies et les avenirs des enfants : son impact sur leurs cerveaux en développement », indique l’Unicef.

Cette pénétration des particules fines à travers la barrière hémato-encéphalique accentuerait les risques de maladies d'Alzheimer et de Parkinson chez les personnes âgées, toujours d'après l'Unicef qui met en garde également sur le risque que représentent les nanoparticules de magnétite, de plus en plus présentes dans la pollution des villes. Celles-ci sont dangereuses pour le cerveau en raison de leur charge magnétique.

Un véritable appel est lancé par Nations unies à travers ce rapport pour que les gouvernements accentuent la lutte contre la pollution et renforcent la protection des enfants.

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction