Ce lundi 7 mars à 6h, l’Aquarius, bateau affrété par SOS MEDITERRANEE pour sauver des migrants avec à bord une équipe de Médecins du Monde, partenaire pour assurer la partie médicale, a reçu un appel du centre maritime de Rome indiquant deux zodiacs en détresse au large des côtes libyennes.

 

L’opération de sauvetage s’est tenue entre 6h30 et 8h20, heure française. Au total, ce sont 68 personnes dont 10 femmes qui ont été sauvées d’une noyade imminente au vu de l’état de l’embarcation dans laquelle elles ont été trouvées : un zodiac en plastique de mauvaise qualité qui commençait à se déchirer, avec des planches cloutées faisant office de plancher et des pointes de clous risquant de provoquer des blessures. Les rescapés étaient partis vers minuit d’une plage de Libye dans ce zodiac, endommagé au bout de six heures de navigation.

Le sauvetage s’est bien passé. Les rescapés ont été immédiatement pris en charge par l’équipage et l’équipe de Médecins du Monde présents à bord. Les personnes recueillies viennent du Sénégal, de Gambie, du Mali et de Sierra Leone. Le plus jeune n’a pas quinze ans. Les rescapés sont affaiblis, souffrent d’hypothermie et sont choqués. Un homme est sévèrement blessé au pied. Le second zodiac est toujours en détresse, les équipes essaient de le repérer.

Une équipe de Médecins du Monde, composée de médecins, infirmières et personnels d’accueil, prend en charge les naufragés. Equipé d’une clinique, de sanitaires, ainsi qu’un accès à l’eau potable,  le navire peut accueillir jusqu’à 500 personnes.