« L’Appel des 100 000 », est une pétition lancée par des professionnels de santé pour lutter contre le tabagisme.

Une pétition « L’Appel des 100 000 » est lancée par l’association Alliance contre le tabac, pour une mobilisation générale contre le tabac.

« L’Appel des 100 000 »

La France compte près de 16 millions de fumeurs et le tabagisme est un véritable désastre sanitaire. Des professionnels de santé ont décidé de se mobiliser en lançant une pétition : l’Appel des 100 000. Objectif ? De vraies mesures qui marquent, comme l’augmentation substancielle du prix du paquet de cigarettes à dix euros, la plus efficace d’après l’association, la rupture défintive avec les lobbies du tabac ou la réduction de la proportion de fumeurs à 10 % en France d’ici à dix ans sont proposées.

Cet appel sera transmis à tous les candidats à l’élection présidentielle.

L’engagement des professionnels de santé

La mobilisation des professionnels de santé ne s’arrête pas à cette pétition. Ils s’engagent, précisent-ils dans leur texte, à

• évoquer avec chacun de leurs patients sa consommation de tabac ;

• cibler en priorité pour les alerter des dangers du tabagisme : les jeunes, les femmes enceintes, les populations fragiles ou en difficulté ;

• promouvoir les méthodes ou produits favorisant le traitement de la dépendance au tabac et à inscrire dans la dynamique de l’opération Moi(s) sans tabac avec ses nombreux outils ;

• ne pas laisser un fumeur quitter le cabinet médical sans un conseil approprié ou la remise d’un document écrit ou sans l’orienter vers son médecin traitant (et si lui-même est le médecin traitant, à continuer à le motiver et à l’engager dans une démarche de sevrage adapté à son cas : suivi renforcé, prescription, recours à un tabacologue…) ;

• rappeler aux parents la nécessité de protéger leurs enfants en cessant de fumer.

 

L’Appel des 100 000 est soutenu par de nombreuses associations et institutions comme la Ligue contre le cancer, la Croix-Rouge ou la Mutualité française, ainsi que par des sociétés savantes et des réseaux de lutte contre les addictions (Anpaa) et les sept ordres des professions de santé (médecins, sages-femmes, kinés, etc.).