Tampax va indiquer la composition de ses produits sur les boîtes

Tampax, leader mondial des tampons, va indiquer la composition de ses produits sur les boîtes au printemps. 

L’entreprise a été poussée à cette mesure à la suite d’une pétition lancée sur Change.org, à l’initiative d’une jeune étudiante Mélanie Doertflinger, et qui avait récolté plus de 259 000 signatures il y a deux ans.

Le syndrome du choc toxique (Sct) lié aux règles est réapparu dans les années 2000. Cette infection qui touche les femmes portant un tampon et dont les symptômes ressemblent à une gastro-entérite ultra-virulente, peut occasionner, dans les cas les plus rares, des défaillances d’organes, des problèmes de rein ou de foie et même des amputations partielles. Les chocs toxiques liés aux tampons sont en augmentation depuis dix ans. 22 cas ont été recensés en 2014. 

Par souci commercial, les autres marques de tampons devraient probablement suivre la politique de Tampax. En tout cas, on ne peut que l’espérer.