Comme chaque année, des changements vont intervenir dans le domaine de la santé. Viva fait le point.

Santé : les changements de 2018 

11 vaccins obligatoires

De 3 vaccins (contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite), on passe, pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, à 11 vaccins obligatoires : les trois précédents plus les vaccins contre la coqueluche, la rougeole-oreillons-rubéole (Ror), l’hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, la pneumocoque et la méningocoque C. Les parents réticents ne seront, pour l’instant, pas sanctionnés mais on pourra leur refuser l’entrée à la crèche ou à l’école.

Optique et appareils auditifs : une obligation d’informer le consommateur

Le consommateur bénéficiera d’une meilleure information sur ces produits : affichage en magasin ( à l’extérieur et à l’intérieur) ou sur le site Internet du prix et de l’intitulé des prestations effectuées par l’opticien ou l’audioprothésiste. Le professionnel devra remettre obligatoirement un devis avant tout achat.

Augmentation du forfait hospitalier

Il augmentera de deux euros par jour. Il passera donc de 18 à 20 euros sauf pour les femmes en fin de grossesse, les accidentés du travail… Cette augmentation sera prise en charge par la complémentaire santé en sachant que cette dernière risque de reporter ce coût supplémentaire sur le prix des cotisations. Pour la psychiatrie, le forfait hospitalier passera de 13 à 15 euros.

Lutte contre le tabagisme

Le paquet de cigarettes qui est de 7 euros en moyenne actuellement augmentera progressivement pour atteindre 10 euros en novembre 2020.

Hausse de l’allocation aux adultes handicapés

De 49 euros mensuel, elle passera à 90 euros mais en plusieurs fois. La première augmentation interviendra en novembre 2018, la seconde sera effectuée en novembre 2019.

Droit aux soins funéraires pour les malades du Vih

Les malades atteints par le Vih et les virus des hépatites bénéficieront de soins funéraires. Ces maladies étaient inscrites sur la liste des « maladies transmissibles pour lesquelles les soins funéraires sont interdits », depuis trente-deux ans.

Lutte contre l’obésité

La taxe soda instaurée en 2013, pour lutter contre l’obésité concernait toute les boissons sucrées quel que soit leurs taux de sucre. En 2018, elle sera adaptée en fonction du taux de sucre dans les boissons. Elle s’élèvera à 2,48 centimes par canette contenant jusqu’à 8 g de sucre, à 4,96 centimes entre 8 et 10 g, et à 7,44 centimes au-delà de 10 g.

Médicaments : les déremboursements

Tous les médicaments pour lutter contre le mal de dos à base de thiocolchicoside sous forme de comprimés ou de gélules ne seront plus remboursés à partir du 2 janvier. La cause : un service médical insuffisant.