La Haute autorité de santé (HAS) recommande une troisième dose de vaccin contre le Covid-19 pour les personnes de 65 ans et plus, et toutes celles qui présentent des comorbidités. Cela représente environ 18 millions de personnes. Jean Castex a annoncé une première campagne de vaccination dans les Ehpad, dès le 13 septembre.

C’est parti pour la 3ème dose. En effet, le Gouvernement a choisi de suivre les recommandations de la HAS qui s’est prononcée, dans un avis le 24 août dernier, en faveur d’un rappel de la vaccination anti-Covid pour les 65 ans et plus et les personnes atteintes de comorbidités augmentant le risque de formes graves de la maladie. Et, ce quel que soit leur âge.

Cette campagne de rappel est en cours en Israël. Aux États-Unis, une troisième dose de vaccin sera proposée dès le 20 septembre pour tous les adultes.

Booster l’immunité

Afin de booster l’immunité vis-à-vis du variant Delta, particulièrement virulent, à partir de 65 ans et pour les personnes souffrant de diabète, d’obésité et d’insuffisance cardiaque ou respiratoire, une dose de rappel est désormais recommandée. Les malades du cancer en cours de traitement, les patients dialysés, les transplantés d’organes, ou encore les personnes atteintes de trisomie 21 sont également concernés (voir toutes les pathologies ciblées sur le site de la HAS).

A noter : les personnes sévèrement immunodéprimées ayant déjà reçu une troisième dose (environ 117 000 personnes), pourront recevoir une dose supplémentaire. Au même titre que celles qui ont été vaccinées avec le Jansen ou qui ont été infectées par le Covid, ce sera pour elles, une deuxième dose. C’est pour cela qu’il vaut mieux parler de dose de rappel.

 

De plus en plus d’études prouvent qu’il y a une légère baisse de l’immunité, surtout chez les personnes âgées et immunodéprimées, six mois après la vaccination.

 

Quand ?

Une campagne d’information sera lancée en septembre mais déjà Le Premier ministre Jean Castex a annoncé que les premières injections se feraient en Ehpad dès le 13 septembre.

Pour les autres publics, la HAS préconise d’injecter cette dose en même temps que le vaccin contre la grippe saisonnière (donc plutôt en octobre).

L’idée est d’éviter aux personnes de se déplacer deux fois pour se faire vacciner et de bénéficier des deux vaccins en même temps.

Sinon, on peut prendre rendez-vous dès maintenant sur les plateformes habituelles pour réaliser son rappel.

Un délai d’au moins six mois devra être respecté entre la fin du schéma vaccinal complet et l’administration de cette nouvelle dose. Mais pour les personnes ayant été vaccinées avec le vaccin unidose Janssen, la HAS préconise ce rappel « à partir de quatre semaines après la première injection ».

L’autorité de santé recommande d’utiliser exclusivement des vaccins à ARN messager pour cette campagne de rappel, c’est-à-dire : Pfizer-BioNTech et Moderna. Car les deux vaccins sont « très efficaces contre les formes graves de Covid-19, y compris celles liées au variant Delta », souligne la HAS. Pour le rappel, peu importe le vaccin utilisé pour les doses précédentes, que vous soyez vacciné avec de l’AstraZeneca (deux doses), Jansen ou que vous ayez contracté le Covid (une dose).

 

Suivre l’évolution de l’épidémie sur le site de Santé publique France.