Bougez ! C'est bon pour la santé

Nous sommes devenus trop sédentaires, pourtant la pratique régulière d’une activité physique réduit considérablement les risques d’apparition de certaines maladies. L’été est idéal pour pratiquer un sport si l’on respecte certaines précautions. Alors, on s’y met ? « Nous sommes faits pour bouger », défend le Dr Alexandre Feltz, généraliste à Strasbourg, adjoint au maire de la ville et initiateur du « sport santé » en 2012. « Mais, aujourd’hui, nous sommes devenus des animaux gisants. Nous passons les trois quarts de notre temps d’éveil assis et négligeons l’exercice physique, d’où une explosion du nombre des maladies chroniques. » Trois Français sur quatre font moins de 10 000 pas par jour (1). Or, l’activité physique est bonne pour tout : elle renforce le squelette, développe la musculature et la souplesse, « huile » les articulations, améliore les fonctions cardiaques, aide à avoir un bon sommeil, à se sentir bien dans sa tête et booste la libido ! Elle est recommandée à tout âge (le mieux est de commencer le plus tôt possible) et on peut continuer jusque très tard : le record du monde de vitesse de vélo dans la catégorie des plus de 90 ans a été battu par Robert Marchand, âgé de… 105 ans ! L’activité physique contribue aussi à prévenir de nombreuses maladies comme les affections cardio-vasculaires, les accidents vasculaires cérébraux (Avc), le cancer (réduction de 17 à 27 % pour ceux du sein, de l’endomètre, du côlon), l’ostéoporose, le diabète et l’obésité. En un mot, bouger est un cocktail de bienfaits, si l’on respecte certaines règles. Même les sportifs du dimanche voient des bénéfices directs sur leur santé. Enfants, ados : il n’est jamais trop tôt Courir, marcher, sauter, jouer au ballon, faire du toboggan, du vélo… enfants et adolescents devraient être actifs au moins une heure par jour. Le but ? Lutter contre la sédentarité qui touche de plus en plus les jeunes générations. Les jours d’école (2), entre 30 et 39 % des 3-10 ans ne pratiquent pas de jeux de plein air et seulement 50 % s’adonnent à une activité physique en dehors de l’école. Et, en grandissant, ils passent en moyenne trois heures devant les écrans. Il faut donc les inciter à bouger.Le maître-mot : le plaisir. Il faut prendre en considération les goûts de l’enfant ou de l’ado en lui faisant découvrir les sports collectifs, de combat, de plein air… S’il est attiré par les activités artistiques, l’orienter vers la danse ou le cirque. Pour l’aider à trouver son bonheur, les programmes multi-sport sont idéaux. On peut aussi inciter les enfants à se rendre à l’école à vélo, à trottinette, à rollers ou… à pied, tout simplement. Le conseil vaut pour les adolescents, qui sont 31 % seulement à pratiquer au moins une heure par jour d’activité physique au moins cinq jours par semaine. A cet âge, les différences entre les filles et les garçons commencent à se marquer (les filles pratiquent moins). Les ados passent également de plus en plus de temps sur les

...

Ce contenu est réservé aux abonnés ou aux adhérents de la mutuelle.
Vous pouvez trouver le code d'accès dans l'édition papier de Viva Magazine, en bas de la page I du cahier central. Aperçu magazine


Veuillez vous identifier pour afficher l'article.

Connexion pour les abonnés ou les adhérents