5 à 10 % des cancers seraient héréditaires en France. Pour plus d’information, OncoGenetique.fr, premier site grand public a été lancé par Fonds Avenir Masfip.

En France, on estime que 5 à 10 % des cancers seraient génétiques. Pourtant, peu de documentation scientifique destinée au grand public est disponible sur ce type de cancers, qui sont liés à l’existence d’une altération génétique pouvant se transmettre dans les familles de génération en génération.

L’oncogénétique, née en France en 1988, vise à prendre en charge de manière préventive les personnes porteuses d’altérations génétiques les prédisposant à l’apparition de cancers. Grâce à cette discipline, il est possible de mettre en place une surveillance spécifique et régulière, et parfois d’envisager des mesures préventives pouvant aller jusqu’à la chirurgie. Il est donc important que les informations médicales circulent auprès du grand public pour une meilleure prise en charge des patients et de leurs familles.

Un site grand public

Pour informer le grand public, le Fonds Avenir Masfip a lancé OncoGenetique.fr, le premier site d’information sur les risques et les démarches liés à ces cancers. Il vise à « permettre une meilleure sensibilisation, rassurer et orienter vers la meilleure prise en charge les patients concernés », précise le Fonds.

Au sommaire du site : une information générale sur l’oncogénétique, puis différents onglets sur des sujets plus spécialisés et les principales questions que les patients se posent comme : je suis atteint d’un cancer, quel est le risque pour mes enfants de déclarer un cancer ? Dois-je informer ma famille des résultats de mes tests génétiques… ?

Pour chaque question, une fiche pratique et téléchargeable est disponible comme, par exemple, pour le cancer du sein ou de l’ovaire lié à une prédisposition génétique où l’on apprend qu’environ 10 à 12 % des femmes développeront un jour un cancer du sein, ce risque atteint 60 à 70 % chez les femmes porteuses d’une altération du gène BRCA1 ou BRCA2.

A savoir également : une consultation d’oncogénétique peut aussi bien être proposée à des personnes atteintes d’un cancer qu’à des personnes qui ne sont pas malades, mais qui appartiennent à des familles dans lesquelles il existe de nombreux cas de cancers et/ou parfois des cancers survenus à des âges jeunes.