L’Allemagne, la France puis de nombreux pays ont suspendu leurs vols vers l’Angleterre après l’annonce de la découverte d’une mutation du virus Covid-19. Que sait on de cette nouvelle variante ?

Ces mutation étaient attendues. Et normales dans la vie du virus. Cette variation du virus – qui contiendrait une mutation dans la protéine de la « spicule » du coronavirus, qui lui permet de s’attacher aux cellules humaines pour les pénétrer – n’est donc pas une surprise pour les spécialistes.

Ces mutations sont des parades qu’utilise le virus afin d’éviter que les anticorps que nous développons à son contact ne parviennent à le rejeter. 

Samedi dernier, le Premier ministre Boris Johnson assurait que cette nouvelle variante du virus se transmet « bien plus facilement », ajoutant même qu’elle serait « jusqu’à 70 % plus contagieuse ». 

Si la contagiosité est plus importante, ce n’est pas pour autant que cette variante serait plus dangereuse. Par contre le risque craint par les autorités est que si ce virus se transmet plus facilement, on connaisse un engorgement des services hospitaliers. Ce que l’Etat anglais souhaite éviter par dessus tout.

C’est pour se prémunir de ce risque que la France, comme de nombreux pays, ont décidé de limiter au maximum les échanges avec l’Angleterre pour quelques jours.

A l’heure actuelle, il semble que les vaccins pourraient être efficaces contre cette nouvelle variante.