Le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos, depuis le 20 juillet. Et, les gestes barrière restent de mise pour éviter une deuxième vague de l’épidémie de coronavirus.

Une deuxième vague épidémique n’est pas à exclure et le président Macron, lors de son interview du 14 juillet dernier, avait précisé que certaines mesures dont le masque obligatoire dans les lieux publics clos, seraient prises. C’est chose faite, depuis le lundi 20 juillet. Une amende de 135 euros sera administrée en cas de non respect.

Jusqu’ici, l’obligation stricte de porter un masque ne concernait que les transports publics, les établissements de soin, les musées et monuments, ainsi que les lieux de culte.

La liste des lieux bientôt publiée

Le port du masque est donc obligatoire dans les lieux accueillant du public (commerces, établissements recevant du public, marchés couverts, banques…) La liste précise sera établie bientôt. Selon les dernières informations du ministère, dans les cinémas, théâtres, salles de sport, les masques pourront être retirés (mais portés dans les parties communes : couloirs, sanitaires…).

Les autorités sanitaires rappellent aussi l’utilité de respecter les autres gestes barrière : le lavage des mains très fréquent et la distanciation physique.

Le Président lors de son allocution du 14 juillet, a annoncé être opposé à un reconfinement généralisé en cas de deuxième vague et vouloir développer les tests :

« Je ne veux pas à nouveau de cela, et nous sommes en train de tout faire pour éviter une nouvelle vague et pour avoir une approche différenciée si elle apparaissait. C’est pour cela qu’il faut tester (…). Si on ne veut pas de deuxième vague, ça dépend de nous ». Des facilités seront mises en place pour que ceux qui veulent se faire tester puissent le faire dans de bonnes conditions, même sans prescription médicale.