Boxe, savate, taekwondo ou encore krav maga, les sports de combat séduisent de plus en plus de femmes de tous âges.

« Je fais de la boxe depuis un an, explique Chloé, trente ans. C’est un sport complet. On travaille le cardio, mais aussi
la souplesse et l’équilibre. » Ces sports, restés longtemps le royaume des hommes forts, s’ouvrent peu à peu aux femmes. La raison ? Le besoin de se défendre en cas d’agression, mais pas seulement. « Les femmes ont surtout besoin de se dépenser, pas forcément de frapper en vrai ou de faire des combats, commente Samira, coach dans une salle de sport. Elles cherchent aussi à améliorer leur condition physique. »

Les sports de combat permettent de muscler biceps, triceps, dorsaux, abdos, fessiers… De plus, l’offre est multiple. Chaque femme peut trouver celui qui lui convient : les plus classiques comme le judo, le karaté, le taekwondo ou les plus en vogue comme le bodycombat, le bodyboxing (sans contact), le jiu-jitsu (art martial non violent) mais aussi le krav maga, cette technique de combat adoptée par les forces armées israéliennes et enseignée aux agents du Fbi.

Est-ce cela qui fait rêver les femmes ? « J’aime ce sport car il est très simple à pratiquer, défend Martine, soixante et un ans. Pas besoin d’être super musclée pour s’y mettre. Ce qui compte, c’est l’efficacité ! Et en plus, ça me défoule et ça me détend. » Autre avantage pour les femmes qui osent pousser la porte des salles d’entraînement : ces sports les aident à prendre confiance en elles et à gérer calmement des situations de tension et de stress, notamment au travail.

Pour les pratiquer, un certificat d’aptitude, délivré par un médecin, est demandé. Ils sont déconseillés si on souffre du dos ou d’épilepsie.

Pour se renseigner et trouver des cours :
ffkarate.fr/krav-maga
ffboxe.com
ffsavate.com