Spectacle : honneur aux femmes et aux sciences

Deux fois récompensée par le prix Nobel, Marie Curie a vécu un parcours exceptionnel. Dans son spectacle Marie Curie ou la science faite femme, la comédienne Pierrette Dupoyet nous livre avec passion la vie de cette scientifique hors du commun.

Marie Curie est à l’honneur dans le spectacle Marie Curie ou la science faite femme, de la comédienne-auteure-metteuse en scène Pierrette Dupoyet. Mais ce n’est pas seulement l’itinéraire de la scientifique, née en 1867 dans un vieux quartier de Varsovie (Pologne), que nous conte la comédienne, mais aussi celui de la mère, de l’épouse, de la femme. Modeste, mais incroyablement moderne, Marie Curie affronte avec détermination le monde scientifique (presque entièrement masculin), son veuvage, l’éducation de ses deux filles, tout en continuant son travail de chercheuse.

Marie Curie, une femme engagée

Marie Curie eu une vie bien remplie, portée avec passion par Perrette Dupoyet qui fit un véritable travail d’historienne avant de monter son spectacle. Il commence avec la rencontre en 1895 des deux savants Pierre et Marie, se poursuit avec leur folle aventure amoureuse et scientifique. Elle découvre un nouveau phénomène qui sera baptisé du nom de radioactivité.

Puis survient, trop tôt, la mort de Pierre renversé par une voiture à cheval en 1906.

Pendant la Première Guerre mondiale, elle s’engage avec sa fille Irène auprès des blessés. Elle réussit, avec sa force de conviction, à récupérer des limousines plus tard appelées « Les petites Curie », qu’elle fait aménager en cabine de radiologie. Elle parcourt les champs de bataille afin d’aider les chirurgiens à localiser puis extraire les fragments métalliques dans le corps des blessés. Sa fille Irène, âgée seulement de dix-huit ans, l’assistera. Elles sauveront ainsi des milliers de jeunes soldats de l’amputation.

Presque toujours associée à son mari Pierre Curie, on lui demandait souvent « Ça vous fait quoi, madame Curie, de vivre avec un génie ? » mais on oublie qu’elle fut veuve à l’âge de quarante-quatre ans, qu’elle continua ses recherches seule pendant près de trente ans et obtint un deuxième prix Nobel de chimie.

Elle mourut en 1934, à l’âge de soixante-six, ans d’une leucémie causée par une trop grande exposition aux éléments radioactifs.

 

A voir, le 30 octobre au théâtre de la Contrescarpe, à Paris, puis en tournée dans toute la France. Plus de renseignements sur le site pierrette-dupoyet.com

Spectacle soutenu par la Fondation Curie et l’Institut Curie à Paris.