La pandémie de Covid-19 a éclipsé les autres maladies qui sévissent dans le monde et perturbé durablement l’accès aux soins. La lutte contre le sida et la tuberculose connaît notamment un recul inédit.

L’accès à la prévention, aux dépistages et aux traitements des autres maladies présentes sur la planète a été bouleversé par la crise du Covid, selon le rapport annuel du Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme publié mercredi 8 septembre.

« Impact dévastateur »

La pandémie de Covid-19 a eu un « impact dévastateur » sur la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose qui a connu un recul sans précédent, déplore le Fonds mondial de lutte contre ces maladies dans son rapport. Les auteurs parlent même de retour en arrière si l’on en juge par la diminution significative des personnes testées et traitées pour ces pathologies, tuberculose en tête.

Tuberculose, sida

  • Tuberculose : en 2020, le nombre de personnes traitées pour une tuberculose résistante aux médicaments a baissé de 19 %. Par rapport à 2019, un million de personnes de moins ont reçu un traitement.

La tuberculose arrive juste derrière le covid-19, avec plus de 1,4 million de décès en 2019.

  • Sida : le nombre de personnes touchées par des programmes de prévention du sida a diminué de 11 % en 2020 (12 % auprès des plus jeunes populations). Le nombre de mères séropositives qui ont reçu un traitement pour prévenir la transmission du VIH à leur bébé a quant à lui chuté de 4,5 %. Le dépistage du VIH a diminué de 22 %, ce qui a fait reculer la mise sous traitement antirétroviral dans la plupart des pays. Le Covid a aussi perturbé les chaînes d’approvisionnement en matière de préservatifs ou de lubrifiants.

« le COVID-19 a creusé les inégalités. les précaires, les plus éloignés des systèmes de soin, ont été les premiers touchés. »

Fonds mondial contre le sida, la tuberculose et le paludisme

Paludisme : lueur d’espoir

Heureusement, la lutte contre le paludisme, qui fait un million de morts par an dans le monde, s’est poursuivie avec une augmentation de 17 % du nombre de moustiquaires distribuées (188 millions). « Ceci grâce à l’engagement des volontaires qui ont délaissé les distributions dans les grands centres, incompatibles avec la pandémie, au profit du porte-à-porte », éclairent les auteurs du rapport.

En 2020, 11,5 millions de femmes enceintes ont reçu un traitement préventif. Petit bémol cependant : le dépistage global des cas suspects de paludisme a baissé de 4,3 % et les progrès dans la lutte contre la maladie ont stagné.

Rapport du Fonds mondial 2021.