La Journée de l’audition qui a lieu le 11 mars est l’occasion de jeter un coup de projecteur sur la presbyacousie. Cette altération de l’audition liée à l’âge, est fréquente à partir de cinquante ans. Et quand on entend moins bien, on a tendance à s’isoler… D’où l’importance d’y remédier rapidement.

LA PRESBYACOUSIE, C’EST QUOI ?

La presbyacousie apparaît petit à petit vers la cinquantaine. C’est un peu l’équivalent de la presbytie pour les yeux. Ce n’est pas une maladie ! Elle est simplement due au vieillissement naturel du système auditif.

LES SIGNES

Faire répéter plusieurs fois la même phrase, monter le son de la radio
ou du téléviseur, trouver que les jeunes n’articulent pas, avoir des difficultés à entendre les voix féminines, se sentir isolé… Ce sont les signes de la presbyacousie. Plus de 36 % des plus de 65 ans ont des troubles auditifs suffisants pour entraîner une gêne sociale.

RÉAGISSEZ !

Si vous présentez tout ou partie de ces signes, prenez rendez-vous chez un Orl qui fera un bilan auditif. Il vous prescrira une prothèse s’il le juge nécessaire.

PRÉVENTION

La prévention, tout au long de la vie, est efficace pour retarder la perte
de l’audition liée à l’âge.

• Protégez-vous en veillant au volume sonore du casque ou des écouteurs. Selon les Orl, il ne faut pas les garder plus d’une heure par jour, à la moitié du volume maximal.
• Evitez de vous endormir avec de la musique dans un casque, ou des écouteurs.
• Faites des « pauses auditives » dans la journée, isolez-vous dans un endroit, ou concentrez-vous sur un bruit précis, le chant d’un oiseau, par exemple, lors d’une promenade. La pression acoustique constante génère un stress auditif entraînant une fatigue et, au fur et à mesure, une usure des cellules sensorielles de l’oreille.
• Portez des bouchons d’oreille pour dormir si l’environnement sonore est élevé.
• Lors d’un concert, équipez-vous de protections auditives et tenez-vous éloigné des baffles. Dans la voiture, n’écoutez pas l’autoradio à volume maximal.

LA PRISE EN CHARGE

Pour les aides auditives de catégorie I, le reste à charge zéro (Rac 0, dit
« 100 % santé ») s’applique. L’équipement est rembours intégralement par la Sécurité sociale et la mutuelle.

La catégorie II correspond aux équipements à prix libre et donc hors panier Rac 0. Depuis le 1er janvier 2020, l’audioprothésiste doit établir et présenter un devis normalisé comportant une offre Rac 0 à l’assuré, c’est-à-dire des prothèses de catégorie I. Le suivi du patient est compris dans le prix d’achat de l’équipement.

LES AIDES AUDITIVES

Les prothèses les plus courantes sont les contours d’oreille (60 % du marché) et les dispositifs intra-auriculaires. Il en existe de nombreuses sortes, et ils sont de mieux en mieux tolérés. Plus tôt ils sont mis en place, meilleure sera leur efficacité. L’audioprothésiste ajuste la prothèse en fonction de la morphologie de chaque patient. Chez le sujet âgé, l’adaptation demande plusieurs mois.

DERNIER CONSEIL

Faites un bilan auditif à partir de 60 ans. Des professionnels sont à votre écoute dans les magasins mutualistes Ecoutez Voir. La liste sur www.ecoutervoir.fr onglet Ecouter.

À NOTER

JOURNÉE NATIONALE DE L’AUDITION

le 11 mars 2021. www.journee-audition.org

A lire : un article sur le bruit au travail : urlz.fr/ep51