Le port du masque pourrait-il engendrer des problèmes cutanés ? Oui, répondent les dermatologues. Mais ce n’est pas une raison pour s’en passer. En cas de problème, il ne faut pas hésiter à consulter.

Démangeaisons, irritations, rougeurs ou encore eczéma peuvent être dus au port prolongé du masque. Les dermatologues remarquent la réactivation ou l’aggravation d’une dermatose préexistante (eczéma, dermatose, acné…), chez leurs patients depuis le début de la crise sanitaire.

Irritations, sécheresse sévère, acné… Quels que soient le type ou la sévérité des problèmes cutanés, il est urgent de consulter.

Irritations dues au masque

Acné, rosacée, eczéma… toutes ces dermatoses, sont nettement aggravés par le port du masque, mais ce n’est certainement pas une contre-indication au port du masque. L’important, c’est de consulter, soigner et prendre en charge la dermatose, sans attendre.

Car cette aggravation, généralement modérée, est due à l’occlusion engendrée par le masque qui perturbe le microbiome cutané.

Chez les personnes qui ne souffraient pas de problèmes de peau avant le port prolongé du masque, les lésions sont plus de l’ordre d’une irritation : peau sèche qui pèle un peu, plaques rouges avec démangeaisons, points noirs…

Conseils

Il est alors nécessaire de rappeler l’importance d’une bonne hygiène du visage, une à deux fois par jour, avec un savon neutre sans parfum, pour ne pas agresser la peau. Les produits cosmétiques à base d’huile, le rouge à lèvres ou gloss et les fonds de teint épais trop couvrants seront à éviter au profit d’une crème légère hydratante et/ou apaisante si la peau est irritée. Pour les irréductibles du maquillage, un baume protecteur pour la bouche et une crème teintée légère sont préférables.

prendre soin de sa peau tous les jours.

En cas de lésions trop importantes, une consultation chez un dermatologue sera préconisée. Il est indispensable de changer les masques régulièrement. Toutes les trois quarts heures sur le lieu de travail et chaque fois qu’il est mouillé ou souillé. les masques en tissu bio et peu colorés sont à privilégier en cas d’allergies connues.

laver les masques en tissu avant de les utiliser.

Les allergies au masque sont exceptionnelles. Moins d’une vingtaine de cas ont été rapportés dans les publications scientifiques. Pas d’inquiétude donc, de ce côté-là.

A savoir

L’acné concerne 3,3 millions de Français.
L’eczéma : 2,5 millions de Français.
Le psoriasis (dermatite atopique) : 2,4 millions de Français
.