Après Pfizer-BioNTech, Moderna, voici le vaccin AstraZeneca contre le Sars-CoV-2. L’European Medicines Agency (Ema) vient d’accorder une autorisation de mise sur le marché.

Ce nouveau vaccin sera donc à la disposition des patients de plus de 18 ans. Il a été développé en partenariat avec l’université d’Oxford. Son atout principal réside dans ses conditions de conservation entre +2 et + 8 °C qui rendent plus simples son transport et son stockage.

La question est de savoir s’il est fiable pour les plus de 65 ans. Plusieurs experts avaient émis des doutes sur son efficacité chez les aînés car les essais n’ont pas inclus cette tranche d’âge. De ce fait, la Haute Autorité de santé (Has), qui a autorisé sa mise sur le marché français, ne le recommande pas aux plus de 65 ans.

Efficace sur les plus de 65 ans ?

Concernant l’efficacité chez les personnes âgées, l’Ema rappelle que « la plupart des participants à ces études avaient entre 18 et 55 ans », et qu’« il n’y a pas encore suffisamment de résultats chez les participants de plus de 55 ans pour fournir un chiffre fiable prouvant l’efficacité du vaccin dans ce groupe d’âge ». En France, donc, il sera administré aux personnels soignants et aux personnes de 50 à 65 ans, en commençant par celles qui ont des comorbidités.

D’autre part, ce vaccin pouvant se conserver dans des réfrigérateurs, les pharmaciens pourront les stocker et vacciner les Français qui le souhaitent. Les médecins, les sages-femmes et les infirmières seront partie prenante également.

Le vaccin Covid-19 AstraZeneca est administré en deux injections dans le bras, la seconde entre quatre et neuf semaines après la première. Les effets secondaires les plus courants sont généralement légers ou modérés (douleur au site d’injection, céphalées, asthénie, myalgies, fièvre…), comme pour les deux autres vaccins. 

La France attend 10 millions de doses, dans les trois mois.