Confinement oblige, le calendrier du suivi des futures mamans est un peu bousculé. Elles ne pourront plus assister aux cours préparatoires à l’accouchement. Pour le reste, les gynécologues-obstétriciens tiennent à rassurer leurs patientes, tout sera fait pour assurer la continuité des soins.

Les gynécologues-obstétriciens se mobilisent pour apporter tous les soins nécessaires à leurs patientes et privilégient la téléconsultation.

Le suivi des femmes enceintes

Les gynécologues obstétriciens recommandent la téléconsultation, pour les femmes enceintes (ou non), lorsqu’elle est possible et les rendez-vous téléphoniques.

Les changements :

  • les trois échographies : vers 12 semaines d’aménorrhée, puis entre 22 et 25 semaines d’aménorrhée, et, enfin, vers 32 semaines d’aménorrhée, durant la grossesse sont maintenues … mais sans la présence du conjoint ou d’un accompagnant.
  • Les cours de préparation à l’accouchement et à la parentalité seront annulés.

Le Syndicat des gynécologistes-obstétricien et la Fédération nationale des collèges de gynécologie médicale (Fncgm) demandent de garder le contact avec le gynécologue et assure que « les femmes enceintes seront suivies à la date prévue » ainsi que « les consultations de surveillance régulière des patientes ayant une pathologie ». 

A noter : les urgences gynécologiques seront prises en première intention chez les gynécologues de ville afin de soulager les urgences des hôpitaux.

Enfin, les professionnels de santé rappellent que seules les femmes enceintes qui en sont au troisième trimestre sont considérées comme des personnes à risque face au Covid-19.

Pour toutes les femmes enceintes : si vous avez de la fièvre ou si vous toussez, une ligne téléphonique est à votre disposition :

le 01 44 49 42 76, ouvert 24 heures sur 24.

Pour tous renseignements : syngof.fr