THOMAS BOULISSIERE, GÉRANT DU RESTAURANT LE REFLET, À NANTES.

Ce projet est né dans la tête de Flore Lelièvre, qui a un frère trisomique. Elle souhaitait que les personnes porteuses de cette différence soient mieux intégrées. Quand elle m’a proposé de me lancer, j’ai tout de suite accepté. J’avais alors envie de quitter le métier, mais ce projet m’a séduit car j’ai senti que je pouvais transmettre des choses.

Aujourd’hui, j’ai vraiment l’impression d’être utile. Et pour les personnes trisomiques, embauchées en salle comme en cuisine, c’est la chance d’avoir une vraie expérience professionnelle. Cela demande beaucoup d’attention, de patience et d’énergie, mais le plaisir est partagé. Nous proposons une cuisine artisanale et de saison.Le système de commande est simplifié [le client coche des plats sur une fiche], le matériel est adapté. Les assiettes, par exemple, ont une ergonomie qui facilite
le travail des serveurs. Nous avons une clientèle fidèle qui nous soutient.

Ma plus grande fierté? Que nos employés puissent être embauchés dans un restaurant lambda. Pour changer les regards, créer du lien et
une rencontre entre ces personnes différentes et le reste de la société. l Marilyn Perioli www.restaurantlereflet.fr

En projet, en 2018, un autre établissement à Paris.