C’est en présence de 650 professionnels (industriels, ingénieurs, professionnels du secteur médico-social, responsables de collectivités territoriales, associations et mutuelles) réunis le 24 avril à Bercy, qu’Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif et Michèle Delaunay, ministre déléguée chargée des Personnes âgées et de l’Autonomie, ont lancé la filière de la Silver économy. Celle-ci vise à impulser le développement des produits et services destinés aux personnes âgées.

En France, les plus de 60 ans seront 20 millions en 2030 et les plus de 85 ans 4,8 millions d’ici à 2050.

Les «papy-boomers», -la génération née dans les années d’après-guerre et qui a fait mai 68 -, arrivent à l’âge de la retraite avec de nouvelles attentes quant à leur confort de vie, pour eux, mais aussi pour leurs parents, dont ils sont souvent les aidants.

La demande de soins, d’aménagement du domicile, de produits et de services liés à l’autonomie va doubler dans les prochaines années.

La Direction de l’animation de la recherche des études et des statistiques (Dares) estime que la Silver Economy pourrait entraîner la création de 300 000 emplois : dans l’industrie d’abord  (instruments et appareillages, domotique, télémédecine, géo-assistance pour malades d’Alzheimer, e-autonomie et activités de maintenance associées) le tourisme, les loisirs, le Btp pour l’adaptation des logements mais aussi au sein de l’espace immense des services à domicile (aides-soignants, auxiliaires de vie…) qui pourraient être révolutionnés par les nouvelles technologies.

Pour Arnaud Montebourg : « La domotique et la robotique ont beaucoup à apporter aux personnes âgées, à l’image du robot Noah qui arrose vos plantes, donne à manger aux chats et met un Cd… Autant de gestes simples que beaucoup de personnes âgées ne peuvent plus forcément faire seules mais qui ne sont pas assez compliqués pour justifier l’embauche de quelqu’un (…). Or, en France, nous sommes très bons en robotique de services».

Lors du lancement officiel de la filière Silver Economy, sept groupes de travail composés de professionnels du secteur ont fait une liste de propositions concrètes au gouvernement.

Parmi elles : créer un label Silver Economy des produits et services de télé-assistance afin de mieux informer et rassurer les personnes âgées, lancer une campagne institutionnelle sur la prévention des accidents domestiques, et des outils permettant de les éviter, en liaison avec les mutuelles.

Certaines technologies contribuent, en effet, à la prévention des chutes et des accidents de la vie courante et donc de la perte d’autonomie. Leur diffusion permettrait de limiter le nombre d’hospitalisations et de mieux soutenir les aidants familiaux.

Parmi les mesures proposées figure aussi le développement du tiers payant pour les aides à l’autonomie, en élargissant le périmètre de la carte Vitale, une mesure qui permettrait de faciliter l’accès à ces nouveaux services à l’ensemble des Français.