Marisol Touraine, ministre de la Santé, a annoncé ce vendredi matin que le décret autorisant la vente de médicaments à l’unité sera publié « la semaine prochaine ».

 

La vente de médicaments à l’unité est sur les rails. Marisol Touraine, ministre de la Santé, a annoncé ce vendredi matin que le décret l’autorisant sera publié dans « la semaine prochaine». 
Pour ce premier test, cent pharmacies se sont déjà portées candidates à travers les quatre régions retenues par le ministère : l’Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Lorraine et le Limousin.

Le test durera un an. La vente à l’unité ne concernera qu’une vingtaine d’antibiotiques dans un premier temps. Objectif : éviter la surconsommation de médicaments (Les Français sont champions !), mais aussi contre l’abus d’antibiotiques. Crise oblige, les économies sont à chercher partout. « Le gaspillage est mauvais pour les comptes de la Sécurité sociale, pour l’environnement et pour la santé» , a expliqué la ministre.

Les pharmacies candidates seront sélectionnées selon leur capacité à relever le défi, a précisé Marisol Touraine mais aucune liste ne sera communiquée pour ne pas perturber le déroulement de l’expérimentation. Sur les cent pharmacies retenues, 25 continueront à délivrer des boîtes et 75 vendront seulement le nombre de pilules nécessaires au traitement. Une rémunération spécifique, jusqu’à 1 500 euros par an, leur sera versée.