Navigation article

Alimentation

Une taxe sur les produits salés ?

Les Français consomment deux fois plus de sel que la dose recommandée par l'Oms, chaque jour. Des députés ont proposé de taxer les produits salés.

Les Français consomment deux fois plus de sel que la dose recommandée par l'Organisation mondiale de la santé (Oms) : de 9 à 12 g de sel par jour alors que l'organisation en conseille 5g. Pourtant, les industriels continuent de trop saler leurs produits surtout les plats tout préparés car il donne du goût aux aliments. Dans un rapport attendu fin septembre, des députés de la commission d'enquête sur l'alimentation industrielle, ont proposé de taxer les produits salés.

Trop de sel est mauvais pour la santé

L'excès de sel favorise à terme l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, l’obésité... Des maladies qui coûtent cher à la collectivité. D'après les chiffres de l'assurance maladie, les seules maladies cardiovasculaires coûteraient 12 à 15 milliards d'euros par an. Certes, les industriels ont réduit la teneur en sel mais c'est encore insuffisant. D'où l'idée des députés de proposer, à l'instar de la taxe soda, instaurée depuis 2012, et durcie depuis, une taxe sur les produits salés.

Parmi les autres propositions : des interventions pédagogiques dans les milieux éducatifs, et des mesures contre la publicité « massive à la télévision », notamment lors des programmes jeunesse, « les produits ultra-transformés qui contiennent des colorants, des conservateurs ou des agents de saveur pour donner un goût acceptable sont un fléau pour notre alimentation », peut-on lire dans le rapport.

Selon l'Oms, l'excès de sel provoquerait dans le monde, 1,65 million de décès à la suite de maladies cardiaques.

Une étude parue dans la revue The British Medical Journal (Bmj) estime qu'une réduction ne serait-ce de 10 % de la consommation de sel pourrait permettre de sauver des millions de vie.

 

Vos réactions

Dans la même rubrique

Bien-être

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction