Une nouvelle avancée en faveur de la contraception féminine. Produite par le laboratoire HRA Pharma, la pilule du lendemain ellaOne est désormais disponible sans ordonnance dans toutes les pharmacies des 27 pays de l’Union.

Un rapport mal protégé, sans protection, l’oubli de la pilule et l’angoisse d’une grossesse non programmée surgit. De nombreuses femmes se tournent alors vers un contraceptif d’urgence. Elles avaient le choix entre le Norlevo (sans ordonnance) et l’ellaOne. L’accès à ce dernier contraceptif requérait précédemment la prescription d’un médecin. Or l’ingestion doit être la plus rapide possible.

Créé en 2009, ce second contraceptif d’urgence est apparu en renfort de son grand frère le Norlévo (produit par le même laboratoire). Le Norlevo doit être ingéré dans les 24 heures suivant un rapport non ou mal protégé pour être efficace.

L’ellaOne, en revanche, peut être prise jusque 120 heures après le rapport pour une efficience maximale.

Pour parfaire cette libre commercialisation, le laboratoire a également annoncé une baisse du prix d’ellaOne, de 23,59 € à 19,70 €. Elle reste cependant plus chère que son aînée qui coûte 6,63 €.

Les contraceptifs d’urgence oraux sont donc librement disponibles à l’achat sans ordonnance pour les femmes et gratuites pour les mineures.

Des efforts doivent cependant être faits en matière d’information du public concerné.

En effet, selon une étude menée par Harris Interactive, 65% des Françaises se disent mal informées concernant les contraceptifs d’urgence.

Pour parfaire à ce problème, le groupe pharmaceutique prévoit une campagne de sensibilisation pour inciter à l’usage de contraceptifs. Au travers de différents outils tels qu’un jeu «Nuit chaude et douche froide «, une appli pour Smartphone intitulée «Capote riposte» et enfin un site web  www.etsicamarrivait.fr..

A ce jour, une grossesse sur trois n’est pas désirée en France. L’ellaOne disponible sans ordonnance pourrait bien faire baisser ce chiffre. 

 

Vasseri DEMBELE