Navigation article

Maladies

Une journée pour parler des Mici

Connaissez-vous la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, rassemblées sous le vocable Mici ? La journée du 19 mai leur est consacrée, pour en parler, informer et sensibiliser les pouvoirs publics à une meilleure prise en charge.

Le 19 mai est une journée consacrée aux Mici (maladies inflammatoires chroniques de l'intestin), ces pathologies méconnues que sont la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique. L'occasion d'une mobilisation pour faire parler de ces maladies et sensibiliser le grand public. Toutes les personnes concernées pourront se vêtir de violet, couleur symbole de cette journée.

Les Mici, maladies inflammatoires

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (ou Mici) regroupent la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, qui se caractérisent par une inflammation de la paroi d’une partie du tube digestif. Dans la maladie de Crohn, cette inflammation peut être localisée à tous les niveaux du système digestif, de la bouche à l’anus, même si c’est au niveau de l’intestin qu’on la retrouve le plus souvent. Dans la rectocolite hémorragique, elle est localisée au niveau du rectum et du côlon.

Ces maladies évoluent par poussées inflammatoires de durée et de fréquence extrêmement variables selon les patients. Ces poussées alternent avec des phases de rémission.

Les Mici sont le plus souvent diagnostiquées chez des sujets jeunes, âgés de 20 à 30 ans. Toutefois, elles peuvent survenir à tout âge et 15 % des cas concernent des enfants.

Porter la voix des malades

Douleurs abdominales, diarrhées et fatigue rythment le quotidien des malades. Beaucoup d'entre eux se sentent en situation de handicap et estiment que leur pathologie a des répercussions sur leur vie professionnelle. Une réalité qui les isole et qui fait qu'ils se sentent incompris.

En cette journée du 19 mai, les malades souhaitent se faire entendre auprès du public et des autorités publiques et sanitaires pour améliorer la reconnaissance et la prise en charge des Mici. Trois millions de malades en Europe souffrent de ces pathologies dont 250 000 en France. Leur nombre ne cesse d'augmenter ces quinze dernières années pas seulement en France mais partout dans le monde. En France, alors que l’incidence de la maladie de Crohn était de 5,2 pour 100 000 habitants en 1988-1990, elle est aujourd’hui passée à 6,7 pour 100 000 habitants.

Autre phénomène alarmant : cette augmentation touche particulièrement les jeunes entre 10 et 19 ans.
A cette occasion, l'Association française de lutte contre les maladies inflammatoires de l'intestin (Afa), organise la tournée d’un bus d'information Mici & Moi qui s’arrêtera dans dix villes de France du 3 mai au 6 juillet.
L’objectif est d’aller à la rencontre des patients et de leurs proches pour créer un temps de rencontres et aborder des sujets liés à l’alimentation, qui joue un rôle clé dans la prise en charge de ces pathologies. Environ 70 % des malades opèrent en effet des changements importants dans leurs comportements alimentaires en raison de leur maladie, selon une enquête menée par l’Afa en 2017.
 

Voir la vidéo d'information sur les Mici.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Audition-vision

Trop de bruit au travail

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction