Une fusion en douceur

Le processus est enclenché : Mutami et la Mutuelle des collectivités territoriales de l’Albigeois (Mcta) s’apprêtent à fusionner. Les deux organismes mutualistes, en réalité, se connaissent bien et travaillent déjà ensemble depuis vingt ans. La Mcta a facilité l’implantation dans le Tarn de Mutami qui, en retour, accueille dans l’agence d’Albi son partenaire, assure son service informatique… Il s’agit désormais d’aller plus loin. « La population de nos adhérents est vieillissante, reconnaît Didier Vigouroux, trésorier de la Mcta. Elle se compose de deux tiers de retraités et d’un tiers d’actifs. » A ce problème de renouvellement des effectifs s’ajoutent les contraintes obligeant les mutuelles à accroître leur professionnalisme et leurs réserves financières. Des exigences bientôt inatteignables pour la Mcta, dirigée par des bénévoles.

La fusion entre les deux organismes s’effectue donc en douceur. « Nous partageons le même état d’esprit, ajoute Michel Lapierre, président de Mutami. Comme nous, la Mcta ne se contente pas d’être un simple prestataire de services et agit pour la défense de la Sécurité sociale. » Un travail d’harmonisation a déjà permis de régler les problèmes techniques de cette fusion, le niveau des cotisations et des prestations. Comme le veut la procédure légale, un commissaire à la fusion a été désigné pour établir, en quelque sorte, un état des lieux, un bilan financier des deux partenaires.