Navigation article

Santé

Une cure thermale pour les brûlures domestiques

Barbecue, Four, Fer à Repasser, Casseroles... les situations à risques de brûlures domestiques sont malheureusement très nombreuses dans les habitations. Chaque année, en France, près de 335 000 personnes - dont plus de 110 000 enfants âgés de 0 à 5 ans -  se brûlent avec un objet du quotidien.

Forts de leur expérience dans l'accueil d'adultes et d'enfants à partir de 6 mois dans le cadre d'une cure thermale « DERMATOLOGIE », les Grands Thermes de La Bourboule proposent à partir de la saison 2018 le Séjour Santé « Séquelles de Brûlures Domestiques ».

S'adressant aux personnes souffrant de brûlures domestiques localisées n'ayant pas nécessité d'hospitalisation et pour lesquelles la peau a cicatrisé, le Séjour « Séquelles de Brûlures Domestiques » vise à atténuer voire effacer les traces de l'accident.

Il s'appuie pour cela sur les propriétés anti-inflammatoire et anti-radicalaire de l'eau thermale de La Bourboule ainsi que sur des soins de la cure thermale « Dermatologie » qui ont déjà fait leur preuve dans le cadre de l'effacement des cicatrices et des brûlures consécutives au traitement du cancer.

Au delà des soins dermatologiques, le centre propose :

* Présence d'une socio-esthéticienne pour apprendre à camoufler les traces résiduelles de la brûlure lorsque celle-ci est située sur le visage.

* Présence d'une art-thérapeute pour évacuer le traumatisme de l'accident par des techniques en lien avec le monde de l'art.

Tarifs 2018 (séjours non pris en charge par la Sécurité Sociale / Hors Hébergement) : 

Séjour « Séquelles de Brûlures Domestiques » 6 jours : 317€ 

Les Grands Thermes proposent aussi une cure de 18 jours en orientation « Dermatologie » conventionnée par la Sécurité Sociale (Tarif, nomenclature CNAMTS DER2 + 18 SEANCES KINE : 363.01€ + 211.60€)

Plus d'infos sur les Grands Thermes de La Bourboule

 - www.grandsthermes-bourboule.com

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction