Navigation article

Santé

Une cure thermale après le travail

En 2018, 320 actifs ont choisi de suivre une cure thermale le soir après leur journée de travail dans l'un des trois établissements du groupe Thermes Adour. Le leader thermal des Landes a été le premier à proposer cette opportunité en mars 2016. Ces cures conventionnées de 18 jours permettent de concilier vie professionnelle et prise en charge des problèmes articulaires ou de jambes lourdes de mars à novembre.

Les actifs résidant à proximité de Dax ont de la chance. Ils peuvent suivre une cure thermale après leur journée de travail, de mars à novembre dans trois des établissements thermaux du groupe Thermes Adour.

A partir de 17 heures, les thermes sont réservés à cette patientèle particulière. Selon l'orientation thérapeutique, le curiste du soir consacre de une à trois heures à son parcours de soins pendant 18 jours. La prescription médicale est identique à celle d'une cure thermale. Le leader thermal des Landes a été le premier à offrir ce service aux actifs et a comptabilisé 320 curistes. « En trois saisons, nous sommes passés d'une dizaine de curistes à quatre-vingts en 2018, explique Nathalie Mesplède, directrice de l'établissement. Le public est plus jeune, dans une tranche d'âge de 30 à 50 ans et on compte deux tiers de femmes pour un tiers d'homme. Certaines personnes viennent soulager des pathologies professionnelles. On soigne des coiffeurs qui souffrent des jambes à cause de leur position debout, des personnes qui portent au quotidien de lourdes charges. »

Les personnes atteintes de fibromyalgie bénéficient aussi de ce créneau horaire si elles le souhaitent : « Ces personnes ont du mal à se lever le matin car ells souffrent souvent d'insomnies liées aux douleurs, explique Jean Monteiro, directeur des thermes des Arènes de Dax, la cure du soir les apaise et favorise leur endormissement. »

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction