Un vaccin contre la dengue efficace dans un tiers des cas

Le groupe pharmaceutique français Sanofi-Pasteur a mis au point un vaccin contre le virus de la dengue ou « grippe tropicale » efficace dans un tiers des cas. Cette maladie due à un virus transmis par des moustiques, affecte un demi-million de personnes par an, surtout des enfants dans les zones tropicales, et tue environ 10 000 d’entre eux.

Ce vaccin est donc une bonne nouvelle même s’il ne s’est révélé efficace qu’à 30,2% dans un essai en phase II, réalisé auprès de plus de 4 000 enfants en Thaïlande, apprend-t-on dans une étude publiée dans la revue médicale The Lancet.

En effet, la mise au point d’un vaccin contre la dengue est complexe car il existe quatre types de virus circulant en parallèle.

Les chercheurs se sont rendu compte que le candidat vaccin baptisé «CYD-TDV» avait été parfaitement efficace pour trois des quatre types du virus. Ainsi, le taux d’efficacité a atteint de 60 à 90% pour les sérotypes DEN-1, DEN-3 et DEN-4. Seul le virus de sérotype DEN-2 «résiste aux effets du vaccin».

«Ce manque d’efficacité face à DEN-2 (…) est surprenant et devra être l’objet de recherches supplémentaires», écrivent les chercheurs.

Sanofi a engagé un essai plus vaste avec plus de 30 000 volontaires cette fois (étude en phase III) recrutés dans dix pays d’Amérique latine et d’Asie.

Le but est de tester le même «candidat vaccin» dans «différents contextes épidémiologiques» dans l’espoir de mettre en évidence un «bénéfice significatif», d’après les auteurs de l’étude.

Selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), 50 à 100 millions de personnes sont infectées chaque année par le virus de la dengue, dont 500 000, surtout des enfants, développent la forme hémorragique sévère nécéssitant une hospitalisation et qui s’avère fatale dans environ 2,5% des cas.