«Le temps est venu de voter une nouvelle loi», a annoncé François Hollande lors de la remise du rapport sur la fin de vie, aujourd’hui, des députés Jean Leonetti (UMP) et Alain Claeys (PS). Le Président de la République souhaite mettre ‘la volonté du malade’ au centre. Il a annoncé un débat parlementaire dès janvier 2015. Le rapport prévoit d’instaurer un droit à une “sédation profonde et continue” jusqu’à la mort pour certains malades incurables qui le demanderaient, dont les traitements sont inefficaces et dont les jours sont comptés et pour ceux qui font l’objet de traitements qui les maintiennent artificiellement en vie. François Hollande a annoncé la mise en place d’un «enseignement specifique et obligatoire» sur l’accompagnement des patients en fin de vie,qui sera «intégré dans toutes les formations sanitaires».