Navigation article

Audition-vision

Trop de bruit au travail

Un enquête publiée dans le cadre de la 3e édition de la Semaine de la santé auditive au travail – du 15 au 19 octobre – montre que 59 % des salariés se plaignent du bruit dans leur environnement professionnel.

59 % des actifs en activité professionnelle se disent personnellement gênés par le bruit et les nuisances sonores sur leur lieu de travail : telle est l'information principale de l'étude 1 publiée par l'associaiton Journée nationale de l'audition (Jna), à l’occasion de la 3e édition de la Semaine de la santé auditive au travail, du 15 au 19 octobre.

Le bruit, une gêne bien réelle

« Il est urgent d'agir », clame l'association Jna, car la gêne causée par le bruit et les nuisances sonores au travail est bien réelle. Près de six actifs en activité professionnelle sur dix se disent personnellement gênés par le bruit et les nuisances sonores sur leur lieu de travail et deux sur dix se disent « souvent » gênés.

Cette perception est en augmentation par rapport aux chiffres de 2017. Toutes les catégories de travailleurs sont concernées. Les ouvriers sont les plus touchés par les nuisances sonores au travail (69 %) mais, contrairement aux idées reçues, une nette majorité des salariés des secteurs des services (54 %) et de l’administration (60 %) sont eux aussi gênés par le bruit à leur poste de travail. Les trois quarts des interviewés considèrent que les nuisances sonores sont sources de difficultés de « compréhension de la parole lors d’échanges au poste de travail, et lors de conversations téléphoniques ».

Par ailleurs, une majorité des personnes gênées souligne les impacts négatifs sur sa santé au travail en général, fatigue, nervosité, agressivité, lassitude, et sur l’équilibre général, somnolences, maux de tête, anxiété...

Seuls près de 4 travailleurs gênés par le bruit sur 10 (39 %) ont consulté un médecin du travail de l’entreprise ou du service de santé au travail, ou un médecin Orl ou encore un spécialiste pour réaliser un test de l’audition suite à la gêne auditive ressentie.

A part dans les secteurs dits « exposés au bruit » (construction, Btp...), les solutions imaginées pour réduire le bruit et les nuisances sonores sur le lieu de travail sont globalement peu mises en place par les employeurs, surtout chez les cadres.

 

  • 1. L’association Journée nationale de l'audition (Jna) et l’Ifop ont mené une enquête en ligne auprès d’un échantillon de plus de 1 000 personnes, représentatif de la population française active occupée âgée de 18 ans et plus, selon la méthode quotas, entre le 14 et le 19 septembre 2018.

Vos réactions

Dans la même rubrique

Santé

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction