Dans un rapport remis lundi à Jean-Marc Ayrault, le député PS Christophe Sirugue propose de créer une « prime d’activité » pour les salariés pauvres. Elle pourait remplacer les dispositifs existant que sont le Rsa-activité et la “Prime pour l’emploi” qui semblent peu efficaces. Trop complexe, le Rsa activité n’est demandé que par un tiers des personnes qui y auraient droit

La nouvelle prime serait de 215 euros par mois au maximum, pour une personne gagnant 0,7 smic et serait décroissante en fonction du revenu.

Les ressources de l’ensemble du foyer seraient prises en compte pour déterminer l’éligibilité du demandeur. Une fois ce filtre passé, la prime serait calculée sur ses seuls revenus, qui devraient être inférieurs à 1,2 smic. Elle serait accessible dès 18 ans et versée mensuellement, sur le fondement des déclarations trimestrielles du bénéficiaire.

Pour les familles « les plus fragiles » (mono-parentales ou mono-actives), cette prime serait assortie, soit d’un « complément enfant » (montant forfaitaire par enfant), soit d’une majoration de l’allocation de rentrée scolaire. Cette mesure qui, selon le député, n’entraînerait pas de dépenses supplémentaires, pourrait être mise en oeuvre dès septembre 2014 (sources AFP, Les Echos)