Navigation article

Solidarité

« Tout ce qui est humain est nôtre », Julien Lauprêtre, président du Secours populaire, s'est éteint

Julien Lauprêtre, président du Secours populaire français et grande figure de la solidarité depuis plus d'un demi-siècle, est décédé.

Un « président pas ordinaire », une « grande figure de la solidarité » mais aussi « un simple bénévole », tels sont les mots prononcés par les membres du Secours populaire pour qualifier Julien Lauprêtre. Celui qui fut à la tête du Secours populaire français pendant plus de soxante ans, résistant de la première heure, s'est éteint le 26 avril, à quatre-vingt-treize ans, dans un hôpital parisien.


Refuser l'inacceptable

Le Secours populaire perd non seulement un président mais aussi un proche. « Sa porte et son écoute étaient ouvertes à tous, sans distinction, à n’importe quel moment de la journée. Une humanité, une simplicité et une sincérité qui allaient droit au cœur des 80 000 bénévoles », témoignent les membres de l'association. Ces derniers ont fait sienne la phrase que Julien Lauprêtre aimait répéter : « La solidarité ne règle pas tout, mais pour celles et ceux qui la reçoivent, elle est irremplaçable. » Puis, comme si la filiation était évidente, il ajoutait aussitôt cette phrase d’Henri Barbusse : « La solidarité, ce ne sont pas des mots, mais des actes ». Contrat rempli pour le Secours populaire français, témoin quotidiennement de la misère, aux côtés de ceux qui sont à la marge, de ceux pour qui la vie est un véritable parcours du combattant. « Toute sa vie, Julien Lauprêtre a refusé l’inacceptable, la pauvreté, l’injustice. Il a fait de la solidarité son combat quotidien, et du Secours populaire, un grand mouvement de solidarité populaire », témoignent les membres de l'association.

Les Copains du monde

Julien Lauprêtre était sur tous les fronts, a sillonné le monde, fait le tour de France pour ne pas laisser la désespérance prospérer. Les enfants étaient au cœur de son combat. Vacances, Noël pour tous, journées festives, nombreuses étaient les actions, mais il voulait aussi leur donner la parole. C’est ainsi qu’est né en 1992 le mouvement d’enfants bénévoles au Secours populaire, les « Copains du monde ». Pour que les enfants aussi comprennent et agissent pour la solidarité.
« Aujourd’hui, les membres du Secours populaire sont plus que résolus à continuer son combat pour faire triompher l’entraide et la solidarité et faire reculer la pauvreté et l’exclusion. » La relève est assurée.

Voir les actions du secours populaire : www.secourspopulaire.fr

Vos réactions

Dans la même rubrique

Société

Bien-être

Santé

Protection sociale

Société

Seniors

Environnement

Coup de cœur de la rédaction