Tous aux urnes !

En Corse, on serait les champions de France du devoir civique ? Eh bien, entre les élections municipales et les territoriales, la Mutuelle familiale de la Corse (Mfc) vous propose de faire durer le plaisir. Jusqu’au 30  septembre, vous pouvez aller dans n’importe quelle agence de la Mfc pour élire vos délégués. Il suffit de présenter votre carte de mutualiste et de glisser dans l’urne qui y est installée le bulletin que vous aurez téléchargé sur le site de la mutuelle (www.mfcorse.com) ou récupéré auprès de votre conseiller mutualiste.

Vous choisirez pour quatre ans les délégués de votre section de vote, définie par rapport à votre lieu de résidence : section I pour les habitants de Corse-du-Sud et section II pour ceux de Haute-Corse et du continent. Sur 30 candidats, 25 délégués titulaires sont à élire pour la première. Et 40 sur 48 candidats pour la seconde. Avec, contre toute attente, de nouveaux candidats.

« Les électeurs doivent se dire que ceux qu’ils éliront sont avant tout des adhérents comme eux et qu’ils les représenteront lors des assemblées de la mutuelle, rappelle-t-on à la Mfc. La liste des candidats suit l’ordre dans lequel ils ont postulé. Ceux qui ne seront pas élus titulaires seront suppléants. »

Les personnes qui ne pourraient pas se déplacer peuvent voter par correspondance. A leur demande, un bulletin de vote et une enveloppe préaffranchie leur seront transmis. Le dépouillement aura lieu la première semaine d’octobre, et les résultats seront consultables sur le site de la Mfc et dans toutes ses agences.

Quelle mutuelle au programme ?
a rentrée en fac, c’est maintenant. Sachez que, lorsqu’ils deviennent étudiants, les enfants des adhérents de la Mutuelle familiale de la Corse (Mfc) bénéficient de la possibilité de demeurer sur le contrat de leurs parents jusqu’à leurs 26 ans. Seul un justificatif d’inscription à l’université ou dans tout cursus d’études supérieures leur sera demandé. « Les étudiants ont le choix de leur complémentaire et ne sont donc aucunement obligés de souscrire à celles qu’on leur propose dès leur entrée en fac, précise Tony Blasic, conseiller à la Mfc. Ils peuvent rester ayant droit de leurs parents ou adhérer à titre individuel à la Mfc : le montant de cette souscription ne dépassera
pas celui qui permettait jusque-là de les couvrir au nom de leurs parents.
Ces conditions s’appliquent également aux jeunes de 16 ans en contrat d’apprentissage jusqu’à l’obtention de leur diplôme, ainsi qu’aux jeunes
en contrat d’alternance et aux personnes de moins de 26 ans inscrites à Pôle emploi. » Pour plus de renseignements, contacter le 04 95 59 21 40.