Une information judiciaire a été ouverte contre X sur des soupçons de maltraitance dans la maison de retraite Saint-Gothard, à Strasbourg. Cet établissement privé a fait l’objet d’une inspection inopinée de l’Agence régionale de santé (Ars) du 14 au 17 mars. Sa mission d’inspection avait été décidée à la suite de «plusieurs signalements de faits de maltraitance provenant d’une famille d’un résidant, ainsi que d’un collectif de professionnels de l’établissement qui avaient joint des témoignages d’autres résidants. L’Ars vient de réceptionner les remarques de l’établissement et travaille actuellement à la finalisation d’un rapport définitif, attendu pour fin mai ou début juin. Selon certains témoins, les pensionnaires auraient fait l’objet de brimades, menaces ou de négligences.

La ministre de la Santé «regarde ça de très près», ajoutant : «Nous ne faisons preuve d’aucune tolérance en la matière, car les conditions d’accueil des personnes âgées doivent être irréprochables.» Selon le président de l’association qui gère la maison : « Les accusations de maltraitance à l’origine de cette affaire font pour l’essentiel référence à des faits anciens que nous connaissions et que nous avons sanctionnés», ainsi qu’à d’autres faits non identifiables, relatés dans une lettre anonyme en novembre.
Selon lui, «il n’y a eu en aucun cas de violences physiques sur des pensionnaires, tout au plus des conduites inadaptées ou des réponses inadaptées à des souhaits de pensionnaires». (Source Afp)