Le soleil est indispensable pour recharger nos batteries. Le rayonnement ultra-violet est nécessaire à la synthèse de la vitamine D, utile à la fixation du calcium dans les os. Pourtant, cet astre que nous adulons est le grand responsable du vieillissement de la peau et des mélanomes, un cancer de la peau qui touche 7 500 personnes par an en France.

Quels sont les précautions à prendre ?

Exposez-vous progressivement, pour laisser le temps à votre peau de fabriquer un pigment, la mélanine, qui forme une sorte de protection. Après une bonne semaine – cela varie avec le type de peau -, le bronzage se constitue. Si l’on brûle les étapes, la peau s’épaissit trop vite, se dessèche et pèle.

Appliquez une crème solaire de l’indice qui correspond à votre type de peau, et renouvelez l’application toutes les deux ou trois heures. Aucune crème écran total ne protège absolument des rayons.

Portez un chapeau, une casquette ou un foulard.

Préférez les plages horaires avant 11 heures et après 16 heures.

Portez des lunettes à verres filtrants car nos yeux sont très sensibles au soleil. Surtout ne vous exposez pas sans une bonne paire de lunettes. Car le soleil peut être responsable de brûlures avec lésions de la cornée, de la rétine, et, à long terme, les rayons abîment le cristallin. Pour les petits comme pour les grands, le port de lunettes est donc obligatoire sur la plage comme en montagne ou pour les balades.

Enfants : soyez vigilants !

Les nourrissons et les enfants sont aussi très exposés aux coups de chaleur et au risque de déshydratation rapide. Pensez à leur faire boire régulièrement des boissons fraîches, en plus du régime alimentaire habituel, même en l’absence de demande. Les aider à boire si besoin à la petite cuillère. Evitez les sorties pendant les pics de chaleur, particulièrement avant l’âge de un an. Habillez-les toujours avec des vêtements légers, amples, de couleur claire, sans oublier un chapeau.

A l’intérieur, n’hésitez pas à laisser les bébés en simple couche, particulièrement pendant le sommeil, aérez les pièces et occultez les fenêtres exposées au soleil durant la journée. Proposez des bains fréquents dans la journée (un à deux degrés au-dessous de la température corporelle). Lors des déplacements en voiture, emportez des quantités d’eau suffisantes et ne laissez en aucun cas les enfants seuls dans une voiture, même pour une courte durée.

Demandez à votre ado acnéique de se protéger le visage (et le corps) avec une crème solaire. Le soleil fait souvent disparaître les boutons, mais c’est éphémère. A la fin de l’été, ils réapparaissent, quelquefois de façon explosive. Prudence donc, et pas d’exposition sans un écran solaire adapté au type de peau.

Et les personnes âgées ?

Les personnes âgées sont plus fragiles que l’ensemble de la population. Elles devront donc plus que les autres être attentives aux conseils pour lutter contre la chaleur.

Se rafraîchir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour (prendre des douches ou des bains sans se sécher ou s’humidifier le corps à l’aide d’un brumisateur ou d’un gant de toilette mouillé).

Boire fréquemment et abondamment même si elles ne ressentent pas la sensation de soif. Boire au moins 1,5 litre d’eau par jour. Ne pas consommer d’alcool, qui altère les capacités de lutte contre la chaleur et favorise la déshydratation.

Favoriser une alimentation solide, en fractionnant si besoin les repas, pour recharger l’organisme en sels minéraux (pain, soupes…).

Eviter de sortir aux heures les plus chaudes et maintenir sa maison fraîche.

Passer au moins 3 heures par jour dans un endroit frais (supermarchés, cinéma, bibliothèques municipales…).

Ne pas hésiter à demander l’aide de l’entourage, des voisins, de la famille.

Chez vous 

Fermez les volets et les rideaux des façades exposées au soleil.

Maintenez les fenêtres fermées tant que la température extérieure est supérieure à la température intérieure. Ouvrez les fenêtres tôt le matin, tard le soir et la nuit.

Provoquez des courants d’air dans tout le bâtiment dès que la température extérieure est plus basse que la température intérieure.

Baissez ou éteignez les lumières électriques.

 

Coup de chaleur : les symptômes qui doivent alerter

Si vous, ou quelqu’un de votre entourage, ressentez un des symptômes suivants : grande faiblesse, grande fatigue, agitation inhabituelle, surtout chez un jeune enfant, étourdissements, vertiges, troubles de la conscience, nausées, vomissements, crampes musculaires, température corporelle élevée, soif et maux de tête.

Si vous êtes en présence d’une personne qui tient des propos incohérents, perd l’équilibre, perd connaissance, et/ou présente des convulsions, il peut s’agir du début d’un coup de chaleur, c’est une urgence médicale, appelez le 15. En attendant les secours, il faut agir rapidement et efficacement :  transportez la personne à l’ombre ou dans un endroit frais et enlevez-lui ses vêtements, aspergez-la d’eau fraîche, éventez-la, faites la boire.