La coopération entre la mutuelle et le comité Côte d’Azur d’éducation physique et de gymnastique volontaire fonctionne depuis six ans et rencontre un grand succès, aussi bien du côté des adhérents mutualistes que des non-adhérents.

La meilleure preuve : les listes d’attente pour les différentes activités… « Ce n’est pas seulement parce que c’est gratuit », estime Arnaud Marchais, conseiller pédagogique du comité. L’animatrice des ateliers d’activité physique, Catherine Lamonerie, est sur la même longueur d’onde : « Ces ateliers correspondent à une attente bien réelle. »

La démarche n’est pas nouvelle, explique Isabelle Lorenzi, présidente de la section Alpes-Maritimes de Mutuelles Santé Plus : « Nous avions déjà mis en place, dans les années 1980, des actions de sensibilisation au bien vieillir destinées aux plus de 50 ans. » Au fil du temps, ces activités se sont développées. « En 2004, nous nous sommes rapprochés du comité régional d’éducation physique, parce que nous partageons les mêmes valeurs, sur l’accessibilité à tous, le non-lucratif. »

Résultats bénéfiques

Ensemble, ils ont mis sur pied un projet sur la prévention des chutes. Les participants doivent s’engager en toute connaissance de cause. Aussi la section niçoise de Mutuelles Santé Plus a-t-elle structuré le programme. Le nouvel arrivant doit participer à une réunion d’information, obligatoire, avant d’être dirigé vers les ateliers.

Prévention des chutes, gymnastique douce, marche active : l’idée est de tourner dans ces ateliers d’une heure hebdomadaire, au fur et à mesure des besoins. « Rien n’est imposé », explique l’animatrice. La marche active est un prolongement naturel des autres activités, pour prévenir les risques cardiaques.

Personnes âgées, sédentaires ou seules, voilà pour le profil des participants, ou plutôt des participantes. Les femmes sont de très loin majoritaires. « Cette action s’inscrit parfaitement dans la proximité », précise Arnaud Marchais. En effet, les participantes, qui se retrouvent dans les locaux mis à disposition par la mutuelle, habitent toutes dans le même quartier de Nice.

Des résultats bénéfiques ? Pour Catherine Lamonerie, cela ne fait pas l’ombre d’un doute : « Elles suivent les cours, puis reviennent l’année suivante. » L’objectif fixé étant de ramener ces personnes à l’activité physique entre deux sessions, le pari est plutôt gagné.

Association Handident, tél. 04 91 43 07 94.

Bus Handident, tél. 04 91 41 10 14.